Coupe des Confédérations de la FIFA, Brésil 2013

Coupe des Confédérations de la FIFA, Brésil 2013

15 juin - 30 juin

Coupe des Confédérations de la FIFA 2013

Fred et Dante s'ouvrent les portes du bonheur

Fred of Brazil (9) celebrates
© Getty Images

Depuis le début de la Coupe des Confédérations de la FIFA 2013, le Brésil surpasse toutes les attentes. Quelques jours avant le début du tournoi, tout le pays ne parlait que des difficultés offensives de l'équipe de Luiz Felipe Scolari, de sa relation cahoteuse avec les supporters, de ses performances peu convaincantes ou encore de son incapacité à battre des adversaires de premier plan. De fait, la* Seleção *a enregistré sa première victoire de prestige face à la France, à l'occasion du dernier match amical avant le début du tournoi.

À l'issue de la phase de groupes, ces doutes appartiennent définitivement au passé. Le Brésil a inscrit neuf buts en trois matches et aligné trois succès probants. De son côté, Neymar n'a jamais paru aussi inspiré. La *Seleção *a parfaitement réussi son entrée en matière mais pour un joueur au moins, quelque chose manquait encore. Le triomphe face à l'Italie (4:2), ce 22 juin à l'Arena Fonte Nova, a donc permis de lever une ultime incertitude.

Entré en cours de jeu, Dante a réalisé son rêve en se produisant dans l'enceinte qu'il avait longuement fréquenté en tant que supporter de Bahia. Pour fêter l'événement, le défenseur du Bayern Munich s'est payé le luxe d'ouvrir le score. De son côté, Fred s'était montré jusque-là relativement discret. Juger un joueur sur trois sorties n'est jamais chose aisée mais, compte tenu de ses statistiques en sélection, l'attaquant de Fluminense, désespérément muet avant son doublé face à l'Italie, était attendu au tournant.

Toujours présent
Scolari a été le premier à témoigner sa confiance à Fred. "Il a disputé six ou sept matches sous mes ordres et il marqué six ou sept buts. Je ne vois pas ce que je pourrais lui demander de plus. Je sais que certaines personnes ne l'aiment pas. On ne le trouve pas sympathique, on lui reproche ceci ou cela mais le fait est qu'il a toujours été présent pour moi", martèle le technicien brésilien. Dans un entretien accordé à FIFA.com, l'intéressé était déjà revenu sur le sujet : "Comme il a déjà eu l'occasion de le dire, Scolari a confiance dans ce groupe. Il est toujours derrière nous. Quel que soit le titulaire, il a toujours sa confiance. Ça nous fait du bien".

Dans le cas d'un attaquant, la confiance passe nécessairement par les buts. "Quand ils traversent une mauvaise passe, les buteurs doivent réagir", explique Hernanes au micro de FIFA.com. "Fred est l'archétype du buteur. Il suffit de voir comment il a marqué : il est allé au contact, il a battu le défenseur à la régulière et il a tiré sans se poser de questions. C'est le comportement de quelqu'un qui sait ce qu'il a à faire dans la surface. Un attaquant qui ne marque pas finit par se demander si le problème ne vient pas de lui. C'est donc une bonne chose qu'il ait signé ce doublé", poursuit le joueur de la Lazio, titularisé en lieu et place de Paulinho, blessé.

Dante au paradis
Une autre blessure, celle de David Luiz, a permis à Dante de vivre une soirée inoubliable. Depuis plusieurs semaines, le défenseur du Bayern Munich était focalisé sur ce match. L'international brésilien n'aurait sans doute pas pu imaginer meilleur scénario, d'autant que près de 60 membres de sa famille avaient fait le déplacement pour le soutenir. Six minutes après son entrée en jeu, le héros du jour a signé un véritable exploit en ouvrant le score.

À titre de comparaison, il n'avait inscrit son nom qu'une seule fois au tableau d'affichage en 45 sorties avec le Bayern Munich sur l'ensemble de la saison 2012/13. "Je viens de vivre l'un des plus beaux jours de ma vie et de loin", s'exclame le défenseur de 29 ans, avec spontanéité. "Il n'y a rien de plus beau que de jouer devant tant de gens qui vous aiment et vous soutiennent. C'était une occasion unique et j'ai réussi à marquer un but important. Cet instant est plus beau que tous ceux dont j'aurais pu rêver."

Dante parle pour lui mais ses paroles sont valables pour toute le Brésil. En tant que quintuples champions du monde, les *Auriverdes *doivent apprendre à gérer une pression constante. Et pour l'instant, le parcours du pays hôte dans cette Coupe des Confédérations de la FIFA 2013 dépasse ses rêves les plus fous.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Dante of Brazil in action

Coupe du Monde de la FIFA 2014™

Salvador selon Dante

05 juin 2013

Brazil's forward Neymar celebrates after scoring against Japan

Coupe des Confédérations de la FIFA 2013

L'instant Neymar

15 juin 2013

Brazil's forward Hulk (R) jumps for the ball during a training session at the National Stadium (Mane Garrincha), in Brasilia, on the eve of the kick off of the FIFA Confederations Cup Brazil 2013 football tournament, on June 14, 2013.   AFP PHOTO / VANDER

Coupe des Confédérations de la FIFA 2013

Hulk à la conquête du coeur auriverde

15 juin 2013

Brésil 2013 : Brésil - Italie

Coupe des Confédérations de la FIFA

Brésil 2013 : Brésil - Italie

22 juin 2013

Fred of Brazil celebrates

Coupe des Confédérations de la FIFA 2013

Les Brésiliens avancent haut la main (2:4)

22 juin 2013

Jo of Brazil celebrates scoring

Coupe des Confédérations de la FIFA 2013

La chance au Jô

20 juin 2013