Suivez nous sur
Coupe d'Asie des Nations de l'AFC 2011

Le Japon, roi d'Asie

(FIFA.com)
Japanese players celebrate as midfielder Keisuke Honda (C) holds their 2011 Asian Cup trophy
© AFP

La sélection du Japon est entrée dans l'histoire du football asiatique en décrochant son quatrième titre continental après s'être imposée en finale, samedi face à l'Australie. La rencontre est venue clore 23 jours d'une compétition largement suivie sur le continent asiatique. La 15ème édition de la Coupe d'Asie des Nations de l'AFC 2011 touche à sa fin.

Les Blue *Samouraïs *quittent donc le tournoi invaincus au terme d'un excellent parcours. Le Japon, champion d'Asie pour la quatrième fois, représentera l'Asie lors de la Coupe des Confédérations de la FIFA au Brésil en 2013. L'Australie s'incline quant à elle pour sa première finale disputée à ce jour dans cette épreuve.

Les Sud-Coréens se sont pour leur part assuré la troisième place vendredi en prenant le meilleur sur l'Ouzbékistan (3:2). Ce faisant, ils se qualifient pour la prochaine édition de la Coupe d'Asie de l'AFC qui se déroulera dans quatre ans en Australie.

La finaleAustralie 0:1 (a.p.) Japon, samedi 29 janvier 2011, stade Khalifa international, Doha
But : Tadanari Lee (109')

Le Japon disputait sa quatrième finale, tandis que l'Australie atteignait ce stade de la compétition pour la première fois en deux participations. Mais d'entrée de jeu, les Socceroos jouent sans complexe et se projettent vers l'avant. Ils sont près d'ouvrir le score dès la 45ème seconde de la rencontre par l'intermédiaire de Harry Kewell, sur une frappe puissante directement sur le gardien japonais Eiji Kawashima. Le portier nippon s'illustre à nouveau en éloignant une tête de Tim Cahill, que Kewell s'apprêtait à reprendre.

Après la pause, c'est à nouveau l'Australie qui prend l'initiative. Trois minutes après la reprise, les hommes de Holger Osieck ouvrent presque la marque après un centre de Luke Wilkshire sur la barre transversale, repris par Cahill, mais finalement repoussé par Maya Yoshida sur la ligne de but. Kawashima remporte à nouveau un duel face à Kewell à la 72ème minute. A la fin du temps réglementaire, les deux équipes doivent se résoudre à disputer la prolongation.

A la 104ème minute, l'Australie se procure une occasion dangereuse par l'intermédiaire du remplaçant Robbie Kruse, qui trouve la transversale sur une tête. Quelques instants plus tôt, c'est Keisuke Honda qui manquait le cadre, d'un tir qui frôlait le poteau gauche. Alors que la séance de tirs au but se profile à l'horizon, Tanari Lee inscrit le but de la victoire pour le Japon en reprenant acrobatiquement un centre de Yuto Nagatomo (109ème).

Rencontre pour la troisième placeOuzbékistan 2:3 République de Corée, vendredi 28 janvier 2011, stade Jassim Bin Hamad, Doha
Buts : Koo Ja-Cheol (18'), Ji Dong-Won (28', 39') pour la République de Corée, ; Alexander Geynrikh (45', 53') pour l'Ouzbékistan

La République de Corée disputait sa deuxième "petite finale" consécutive et faisait figure de favorite après sa belle prestation lors de la demi-finale contre le Japon, perdue aux tirs au but. Les Ouzbeks avaient, quant à eux, encore à l'esprit la sévère défaite face à l'Australie lors de leur dernier match. Bien que l'enjeu de la rencontre n'égale pas celui de la finale, les deux équipes ont été très motivées.

Les Sud-Coréens prennent l'avantage à la 18ème minute par l'intermédiaire de Koo Ja-Cheol, qui porte son compteur à cinq réalisations, prenant ainsi la tête du classement des buteurs. Lorsque Ji Dong-Won aggrave le score à la 28ème puis à la 39ème minute, tout semble indiquer que les Guerriers Taeguk marchent sur les traces des Australiens, qui avaient infligé un cinglant 6:0 aux Ouzbeks en demi-finale. Mais les hommes de Vadim Abramov ne l'entendent pas de cette oreille et obtiennent un penalty, transformé par Alexander Geynrikh à la 45ème minute. C'est encore lui qui marque le deuxième but de son équipe à la 53ème minute, sur une belle action individuelle. Néanmoins, cela sera insuffisant pour priver la République de Corée du podium. Les Sud-Coréens obtiennent ainsi la troisième place pour la quatrième fois de leur histoire.

Le joueur*Tadanari Lee (Japon)
*
Il n'a pas disputé la première rencontre du Japon face à la Jordanie. Cela n'a pas empêché Tadanari Lee d'être décisif en finale, onze minutes seulement après son entrée en jeu.

Moments-clésUne belle revanche : absent de la finale contre la RP Chine en 2004 après une exclusion en demi-finale face à Bahreïn, le milieu défensif du Japon Yasuhito Endo aura marqué cette finale de son empreinte. En tout, il aura été à l'origine de 21,7% des ballons récupérés par son équipe face à l'Australie. Il obtient son deuxième sacre continental avec le Japon.

Beau remplissage : une heure avant le début de la finale, les gradins du stade Khalifa International étaient encore clairsemés. Mais lorsque l'arbitre ouzbek Ravshan Irmatov donne le coup d'envoi, l'enceinte se remplit progressivement pour atteindre à la mi-temps les 37 174 spectateurs.

Des adieux en fête : la rencontre qui a opposé la République de Corée à l'Ouzbékistan était le dernier match international des Sud-Coréens Lee Young-Pyo et Park Ji-Sung. Au coup de sifflet final, leurs coéquipiers les ont fait sauter dans les airs et porté sur leurs épaules en se dirigeant vers les supporters sud-coréens restés là pour assister à ce tour d'honneur. 

La stat4. C'est le nombre de finales de Coupe d'Asie de l'AFC disputées avec une prolongation. La finale de l'édition 2011 au Qatar a été la troisième où le score est resté vierge à l'issue du temps réglementaire, après celles de 1988 et 1996. C'est aussi le nombre de finales disputées par le Japon, qui les a toutes remportées.

Entendu...
"C'est une grande victoire. J'avais dit à mes joueurs avant le début de la compétition que nous serions champions. C'est arrivé. J'ai été convaincu par leur prestation aujourd'hui. Nous sommes une équipe unie avec un grand potentiel. Les joueurs étaient éprouvés après la demi-finale contre la Corée du Sud et aujourd'hui nous avions face à nous une équipe bien organisée et puissante physiquement." - Alberto Zaccheroni, sélectionneur du Japon

"C'est une défaite surprise pour nous. Mes joueurs n'arrivaient pas à y croire. La déception était palpable dans les vestiaires, ils ne s'attendaient vraiment pas à ce résultat. Mais je suis fier d'eux, ils ont énormément progressé. Ça n'a pas suffi aujourd'hui, malgré les nombreuses occasions que nous nous sommes procurées. Et on ne peut pas gagner un match sans marquer de but." -* Holger Osieck, sélectionneur de l'Australie*

Articles recommandés

Live

2011 AFC Asian Cup final

29 janv. 2011

Coupe des Confédérations de la FIFA

2011 AFC Asian Cup - Australia v Japan

29 janv. 2011