Le jeune milieu de terrain Aleksei Miranchuk ne s’est pas encore imposé comme l’un des cadres de l’équipe de Russie, mais les supporters espèrent que la Coupe des Confédérations de la FIFA 2017 lui en donnera l’occasion.

Né à proximité de Krasnodar, dans le sud du pays, il a déménagé à Moscou avec son frère jumeau, Anton, afin de poursuivre sa formation au Spartak. Les deux frères ont traversé la ville, quelques années plus tard, pour rejoindre le Lokomotiv, où Aleksei a effectué en 2013 ses débuts en équipe première, à l’âge de 17 ans. Considéré en 2015 comme l’un des plus grands espoirs russes, il a marqué lors de première sélection, contre le Bélarus.

Miranchuk a dû patienter jusqu’en mars 2017 avant de faire à nouveau trembler les filets pour son pays. Entré en jeu lors d’un match amical face à la Belgique, qui menait alors 3:1, le gaucher a permis à la Sbornaya de décrocher le nul 3:3. Avec ce but et sa belle saison au Lokomotiv, ponctuée par un succès en Coupe nationale, les supporters russes attendent beaucoup, en Coupe des Confédérations, de l’un des jeunes joueurs les plus talentueux du pays.