Aussi à l'aise en milieu défensif qu'en défense centrale, Ruslan Kambolov (Rubin Kazan) doit sans doute sa présence au sein du groupe élargi à sa polyvalence. Lorsque son club s'est retrouvé confronté à une pénurie de défenseurs centraux, Kambolov a démontré qu'il était bien plus qu'un simple suppléant.

Formé à l'Alania Vladikavkaz, il a quitté sa ville natale à 14 ans pour rejoindre le Lokomotiv Moscou. Son entraîneur de l'époque Rinat Bilyaletdinov voyait en lui un joueur d'avenir. Après quelques années passées en deuxième division, Kambolov a retrouvé son mentor à Rubin Kazan. Mais contrairement à ce qui s'était passé dans la capitale, le départ de Bilyaletdinov ne lui a, cette fois, pas coûté sa place dans l'équipe. 

Il a vécu son baptême du feu international le 31 mars 2015, lors d'un match amical contre le Kazakhstan. Aujourd'hui, une nouvelle occasion s'offre à lui de s'imposer en défense.