Au Nigeria, une belle aventure touche à sa fin, tandis qu’une autre s’apprête à débuter. La Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2009 entre en effet dans sa dernière ligne droite, au moment où le Centre Technique National ouvre ses portes à Abuja. Construit dans le cadre du Programme Goal de la FIFA, ce bijou d’architecture sportive a été officiellement inauguré ce mercredi 11 novembre 2009 dans la capitale nigériane.

Situé à quelques centaines de mètres du National Stadium et de la porte de la ville, l’un des symboles de la cité, le nouvel édifice est né d’une collaboration entre la FIFA, la Fédération Nigériane de Football (NFF) et le Conseil National du Sport. La première ébauche du projet a vu le jour en 1999, avant que l’idée ne soit définitivement approuvée par le Bureau Goal en 2003, grâce notamment à l’implication de M. Ibrahim Galadima, ancien président de NFF et évidemment classé parmi les invités d’honneur de la cérémonie.

Six ans après, le résultat valait la peine d’attendre : outre le centre administratif lui-même, un terrain avec pelouse artificielle, des installations médicales, un auditorium, un restaurant, un hôtel et des bureaux seront à disposition de tous les acteurs du football nigérian. Son plus haut représentant, Alhaji Sani Lulu Abdullahi, n’a d’ailleurs pas manqué de relever les perspectives qu’ouvre ce nouveau centre pour les sélections nationales. "Ces installations sont un véritable trésor que n’importe quel pays rêverait d’avoir", s’est réjoui le Président de la NFF dans son discours, quelques minutes après un spectacle de danse et musique traditionnelles. "Je remercie la FIFA pour son engagement et son aide dans le cadre du Programme Goal qui a aidé à financé ce projet. Avec l’aide de Dieu et le soutien de tous les Nigérians, j’espère que nous saurons utiliser au mieux ces infrastructures pour développer le football nigérian".

Pour toutes les forces vives
Avec une sélection U-17 déjà triple championne du monde, et en course pour un quatrième sacre, le football nigérian a déjà fait les preuves de la qualité de sa formation, dans un pays qui compte en chaque habitant un passionné du beau jeu. Grâce à cet investissement de plus d’1,9 millions de dollars, ce sont désormais toutes les sélections dans toutes les catégories d’âge, masculines et féminines, qui essaieront d’améliorer encore la qualité du football local et son palmarès. "Je veux remercier, féliciter et encourager l’ensemble des forces vives du football nigérian",  a d’ailleurs déclaré Issa Hayatou, Président de la CAF et Vice-président de la FIFA, qui assistait à la cérémonie et s’exprimait au nom du Président de la FIFA Joseph S. Blatter.

"Les programmes Goal et ‘Gagner en Afrique avec l’Afrique’ qui ont permis de financer ces deux projets (le centre technique et le terrain artificiel) tenaient particulièrement à cœur à la FIFA et à son Président pour contribuer au développement du football dans ce pays et l’aider à représenter au mieux le continent dans les compétitions de la FIFA", a expliqué le dirigeant du football africain avant de procéder au traditionnel coup de ciseau inaugural.

Justement, les demi-finales de l’une d’un tournoi de la FIFA se dérouleront dans quelques heures à quelques centaines de kilomètres du nouveau Centre Technique National, à Lagos. Les supporters nigérians et les dirigeants de la NFF espèrent naturellement que les Golden Eaglets y feront bonne figure. Mais Issa Hayatou, lui, voit déjà plus loin pour le pays, et pour tout le football africain. "Le Nigeria a déjà de nombreux atouts pour briller, et il en a désormais un de plus avec ce projet" conclut-il. "J’espère que cela va rapidement porter ses fruits pour améliorer encore le football nigérian, et je l’espère, de lui permettre remporter une Coupe du Monde". Un souhait accueilli par une salve d’applaudissements, auxquels il ne manque pas de répondre en précisant que "cette fois, ce n’est pas en tant que représentant du Président de la FIFA que je vous parle, mais bien entendu en tant que Président de la CAF !"