La sélection croate a remporté la première édition de la Coupe Méditerranéenne de Futsal organisée à Tripoli, en Libye. Les Croates se sont imposés en battant le pays hôte 3:1 à l’issue de la séance de tirs au but.

Seize pays du pourtour méditerranéen participaient au tournoi. Cependant, les organisateurs recensaient trois absents de marque : l’Espagne, finaliste de la dernière Coupe du Monde de Futsal de la FIFA 2008, l’Italie, troisième de la compétition brésilienne, et l'Égypte, qui a participé quatre fois à l'épreuve suprême.

Le tournoi constituait pourtant une bonne occasion de se préparer aux qualifications pour la prochaine Coupe du Monde de Futsal de la FIFA, programmée dans deux ans en Thaïlande. La Croatie obtient donc une belle victoire, qui lui laisse espérer une deuxième qualification à la grand-messe du futsal mondial, après son accession au deuxième tour de l'édition 2000.

Le gardien de but croate Ivo Jukic, qui a arrêté quatre tirs au but en finale, est revenu sur la victoire de son équipe : "Un super match ! Deux excellentes équipes se sont affrontées et le suspense a été au rendez-vous jusqu’à la dernière minute. Nous avons eu de la chance de nous imposer aux tirs au but. C'est génial d'avoir réussi ces arrêts. J'avais déjà vu les Libyens et je savais un peu comment ils tiraient, mais j’ai aussi eu de la chance."

Domination européenne
Les équipes du Vieux Continent étaient en force lors des matches décisifs, la Libye étant la seule sélection non-européenne à atteindre le dernier carré. Les Libyens ont obtenu leur place en finale après avoir disposé de la France 2:1 en demi-finale. L’autre rencontre, qui a opposé la Croatie à la Slovénie, a vu les joueurs au damier rouge et blanc s’imposer 7:3 pour atteindre ainsi la finale sans la moindre défaite.

La sélection croate a également vu briller sa révélation, Dario Marinovic, élu meilleur joueur du tournoi. La palme du meilleur buteur est revenue au Syrien Mohamed Istambouli, auteur de 17 réalisations. Le portier libyen Mohamed Alsharif a quant à lui été désigné meilleur gardien de la compétition.

L’entraîneur croate Mato Stankovic, qui a pris les rênes de la sélection de son pays l’été dernier, s’est exprimé sur son équipe et sur le tournoi : "Nous avons posé un jalon. Nous sommes encore en train de composer l’effectif. Nous aurons des joueurs prêts à disputer le Championnat d’Europe en 2012. Je suis heureux d’avoir gagné mais nous sommes surtout venus pour apprendre et progresser. C’était un bon début, mais il faudrait que toutes les sélections méditerranéennes soient de la partie, notamment l’Espagne et l’Italie. Je crois quand même que cette compétition a un bel avenir devant elle."

Déception du pays organisateur
Après une entrée fracassante dans le tournoi, la Libye a fait figure de favorite. Les Libyens ont battu la Syrie, le Maroc et la Grèce dans leur groupe en marquant 26 buts sur les trois rencontres. Les hommes de Pablo Prieto ont ensuite tracé leur route jusqu’en finale en battant le Liban en quart et la France en demi-finale. Mais les Libyens n’ont pas été à la hauteur des espoirs placés en eux. Pour Prieto, ce n’était pourtant pas l’envie qui manquait : "Nous étions enthousiastes de jouer à domicile devant notre public. Mais un tournoi n’est jamais gagné d’avance..."

Le match pour la troisième place, qui a opposé la France à la Slovénie, était un remake de leur confrontation en phase de groupes. Les Slovènes s’étaient imposés 3:1 et ont confirmé en s’imposant une nouvelle fois sur le score de 4:2.

Le Maroc termine quant à lui à la cinquième place après une victoire sur le Liban. Les Libanais comptaient pourtant sur leur jeune talent Khaled Takaji, professionnel au Qatar, mais cela n’a pas empêché les Marocains de s’imposer 6:2. Les Bosniens ont pour leur part pris le meilleur sur la Tunisie lors du match pour la septième place après une nette victoire 5:2.

L’Algérie, qui avait participé à la Coupe du Monde de Futsal de la FIFA 1989, a fait des déçus en tombant face à la Turquie. Les Ottomans ont pris la neuvième place après une victoire 11:10 face à la Grèce, suite à un match plein d’engagement et riche en buts.