La deuxième édition de la Premier League afghane (APL), qui a pris fin le 11 octobre 2013, a été marquée par une finale à guichets fermés, par l'absence d'incidents majeurs au niveau de la sécurité et par une présence accrue des femmes dans les tribunes. En finale, Shaheen Asmayee s'est imposé 3:1 contre Simorgh Alborz après prolongation et a décroché ainsi son premier titre national.

"Le bon déroulement du championnat et la victoire de notre équipe nationale dans la Coupe de la SAFF en septembre dernier ont déclenché une véritable euphorie autour du football dans notre pays", confie Sayed Aghazada, Secrétaire général de la Fédération afghane de football (AFF), au micro de FIFA.com. "L'APL est devenue une plate-forme concrète pour créer des liens et accroître la popularité du football. Nous avons observé une augmentation sans précédent du nombre de femmes et de famille dans les tribunes. Le programme spécial que nous leur avons proposé avant la finale a remporté un grand succès."

Huit clubs ont pris part à cette deuxième édition, y compris De Maiwand Atalan, basé dans le sud-ouest de l'Afghanistan et dont l'équipe comporte des joueurs provenant de de Helmand et Kandahar, deux provinces touchées par les violences. Tous les matches se sont déroulés dans le stade de l'AFF, une enceinte de 6 000 places financée par un projet Goal de la FIFA.

Accroître encore la qualité
"Nous avons souvent rempli le stade, avec une moyenne d'environ 4 500 spectateurs par match", explique Ali Askar Lali, commissaire de match en APL. "Nous n'avons pas eu de gros problèmes en termes de sécurité et le public s'est particulièrement bien comporté. Par rapport à la première saison, le niveau de jeu a progressé. Nous allons discuter avec toutes les parties intéressées afin d'essayer d'améliorer le processus de sélection en vue de la prochaine édition, afin d'accroître encore la qualité du championnat."

L'APL ainsi que les sélections nationales masculines et féminines sont amenées à devenir les principales fondations de la planification stratégique de l'AFF. "Avec le soutien de la FIFA, nous travaillons sur un plan stratégique à long terme dont le but est d'améliorer le développement du football afghan dans des domaines essentiels comme le football de base, les infrastructures et les compétitions nationales masculines et féminines", ajouté Aghazade. "L'idée est de profiter de l'engouement actuel et d'attirer plus de jeunes vers le football, afin d'accroître la participation."

"Nous devons être fiers de ce que la Fédération afghane de football a réussi au cours de ces derniers mois", commente pour sa part Cyril Loisel, Responsable du Développement de la FIFA. "La réussite du championnat et de l'équipe nationale montre que les investissements que nous avons consentis en collaboration avec l'AFF pour le développement du football en Afghanistan ont eu un impact concret."

La Commission de Développement de la FIFA, qui s'est réunie en septembre 2013 à Zurich, a confirmé que l'Afghanistan allait bénéficier de la construction d'une salle de futsal et d'un stade de beach soccer, dans le cadre du programme de l'organe directeur du football mondial qui vise à aider les associations membres les moins privilégiées.