Suivez nous sur
Programme Goal

Etaeta : "Il nous faut davantage de professionnels"

(FIFA.com)
Eddy Etaeta head coach of Tahiti stands with his team
© Getty Images

Après avoir goûté à l'ivresse des sommets pendant la Coupe des Confédérations de la FIFA, les Tahitiens sont rentrés chez eux, forts de nouvelles expériences et avec quelques projets en tête.

"La Coupe des Confédérations nous a permis de mieux appréhender le fossé qui existe entre le football amateur et le très haut niveau international", confirme le sélectionneur Eddy Etaeta au micro de FIFA.com. "Si nous voulons obtenir de meilleurs résultats, nous devons augmenter le nombre de professionnels au sein du groupe. C'est notre principal objectif pour les années à venir."  

Sur le plan purement comptable, l'aventure brésilienne pourrait paraître décevante : trois défaites, un but inscrit et 24 encaissés. Le technicien tahitien préfère pourtant insister sur les bénéfices de cette participation inattendue. "Les joueurs ont fait preuve d'un grand respect et d'une immense fierté tout au long de notre séjour. Nous n'avons pas non plus démérité sur le terrain. Grâce à cette expérience, nous sommes plus conscients des exigences liées au football international. L'un dans l'autre, je pense que Tahiti a contribué à cette Coupe des Confédérations par son humanité et son état d'esprit, au-delà de l'aspect purement sportif."

Passé par les différents stages de formation dispensés par la Fédération tahitienne de football (FTF), Etaeta estime que les programmes de développement peuvent jouer un rôle essentiel dans l'avenir du football tahitien.

"Notre qualification pour la Coupe des Confédérations doit beaucoup aux projets de développement mis en place par la Fédération. Avec 26 ans de moyenne d'âge, nous avons aligné l'une des équipes les plus jeunes de la compétition. Rainui Aroita et Yoann Tihoni ont tiré profit de leur passage dans notre centre de formation d'élite. Nous devons continuer à encourager nos jeunes talents, afin de leur permettre de rejoindre des clubs professionnels."

Depuis 2002, la FIFA a approuvé cinq Projets Goal *à Tahiti, pour un investissement total de près de 3,5 millions de dollars (US). Le centre de formation d'élite (Goal 5) a déjà vu défiler 120 joueurs depuis 2010. Des fonds ont également été alloués à la construction d'un centre technique (Goal 4, 3 et 2) et d'un terrain de football (Goal *1).   

Du "*Beach" *pour surfer sur la vague

La Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, qui aura lieu du 18 au 28 septembre 2013 à Papeete, devrait marquer un nouveau tournant dans le développement du football tahitien. "Je suis convaincu que l'organisation de cet évènement va avoir un impact positif sur l'économie, le tourisme et le sport", poursuit Etaeta. "Au cours des prochains mois, nous allons lancer de nombreuses initiatives, comme des séminaires pour les entraîneurs et les arbitres ou des stages de détection dans les écoles. Tout ceci va nous permettre de tirer le meilleur parti de cet événement."

D'après les chiffres de la FTF, 146 clubs et 11 200 licencié(e)s dans toute la Polynésie française participent régulièrement à des activités. La saison 2012/13 de première division tahitienne a rassemblé 11 clubs, pour la plupart basés à Papeete. La deuxième division comprend huit équipes. L'AS Dragon a représenté Tahiti en Ligue des champions de l'OFC 2013.

Articles recommandés

Coupe des Confédérations de la FIFA

Tahiti à Brésil 2013

05 juil. 2013