Une délégation de la FIFA s'est rendue à Gaza pour définir les modalités d'utilisation d'une récente promesse de don d'un million d'USD pour reconstruire les équipements de football dans la région. Soixante-dix pour cent des infrastructures sportives de Gaza ont été détruites pendant le dernier conflit. Cet argent va permettre à la Fédération palestinienne de football (PFA) de bâtir 20 mini-terrains dans plusieurs municipalités de la bande de Gaza.  

La création de ce fonds de solidarité d'un million d'USD a été approuvée par la Commission des Finances de la FIFA le mois dernier, à l'issue d'une réunion organisée à Marrakech, au Maroc. David Borja, responsable du Développement de la FIFA pour l'Asie, figurait en tête de la délégation qui est arrivée à Gaza le lundi 5 janvier. "Notre soutien passe par le projet de mini-terrains d'un million de dollars et par une assistance technique", précise-t-il. "Cette aide comprend des formations à Gaza, ainsi que l'envoi d'instructeurs de la FIFA et de consultants dans la région. Gaza bénéficiera en outre d'un support technique et matériel dans le domaine du beach soccer."  

La délégation doit visiter deux stades endommagés durant le conflit, avant de quitter la région un peu plus tard dans la journée.

Alors que la Palestine a fêté la première qualification de son histoire pour la Coupe d'Asie de l'AFC, la PFA enregistre donc une autre bonne nouvelle. Les Palestiniens feront leurs grands débuts sur la scène continentale face au Japon, le lundi 12 janvier.

La PFA enverra un projet détaillé et une proposition de budget à la FIFA pour l'utilisation des fonds, qui seront déposés sur le compte du programme de la FIFA. Leur utilisation sera sujette à un audit. Un rapport final sera expédié à la FIFA à l'issue du projet.