Suivez nous sur
FIFA Forward

Les Tanzaniennes conservent leur titre CECAFA

(FIFA.com)
CECAFA women's football development
© FIFA.com
  • Les Tanzaniennes conservent leur titre CECAFA
  • *Le Rwanda, l'Éthiopie, le Kenya et l'Ouganda ont également participé
    *
  • Le tournoi a été partiellement financé par le Programme Forward de la FIFA

Les équipes du Conseil des fédérations de football d'Afrique centrale et orientale (CECAFA) n'ont pas encore joué un rôle prépondérant dans le football féminin continental. Bien que plusieurs membres aient réussi à se qualifier pour la Coupe d'Afrique des Nations Féminine de la CAF, une seule – l'Ethiopie en 2004 – a atteint les demi-finales.

Mais la zone prend le développement du football féminin au sérieux et le Rwanda a récemment accueilli quatre autres nations dans le deuxième Championnat féminin de la CECAFA. Selon le Secrétaire général de la CECAFA, Nicholas Musonye, le tournoi a largement atteint son objectif.

"Le niveau du football a été très élevé et les supporters rwandais ont beaucoup apprécié le tournoi", a déclaré le Kenyan à FIFA.com. "J'aurais aimé que tous les fans de football du monde entier voient la réaction des supporters locaux à la compétition. Il y a eu des jeunes et des moins jeunes qui sont venus voir les matches, et il y a eu des familles. Tout le monde s'est senti le bienvenu."

"Et les joueuses ont très bien réagi. Elles ont produit des matches excellents, beaucoup de buts et une compétition passionnante et indécise jusqu'au bout. La dernière journée a été décisive et trois des quatre équipes impliquées dans les deux derniers matches avaient encore une chance de gagner le tournoi au coup d'envoi."

La Tanzanie fait de nouveau ses preuves

Comme il y avait cinq équipes en compétition, les organisateurs ont décidé d'adopter une formule championnat, où chaque équipe devait rencontrer toutes les autres, soit quatre matches par sélection.

"Cela a permis à chaque équipe de jouer un maximum de matches et signifiait qu'aucune équipe n'allait jouer que deux fois avant d'être éliminée", a expliqué Musonye.

Les hôtes de la compétition ont bien débuté, avec une victoire 1:0 sur la Tanzanie, tenantes du trophée. Mais le résultat s'est finalement avéré être une anomalie, puisqu'il s'est agi du seul succès du Rwanda et de la seule défaite subie par les Tanzaniennes.

Ce fut un tournoi plein de rebondissements puisque la Tanzanie est revenue dans la compétition en battant l'Ouganda (4:1) lors de son troisième match. Lors de leurs dernières sorties, les Tanzaniennes ont réalisé une autre performance impressionnante contre l'Éthiopie, avec un succès sur le même score, ce qui leur a suffi pour subtiliser la première place à l'Ouganda à la différence de buts.

Les Kilimanjaro Queens ont également remporté deux des trois récompenses individuelles, Issa Fatuma Maonyo étant élue meilleure joueuse, tandis que Donisia Daniel Minja a partagé le titre de meilleure buteuse avec l'attaquante éthiopienne Meselu Abera Tesfamariam. L'Ougandaise Ruth Aturo a remporté le prix de la meilleure gardienne.

La sélectionneuse ougandaise Faridah Bulega, qui a mené son équipe à la deuxième place à son premier tournoi en tant que sélectionneuse, a déclaré qu'elle était satisfaite de la performance de ses joueuses.

"Nous ne l'avons peut-être pas gagnée, mais nous avons réussi à marquer sept points en quatre matches et nous n'avons perdu que contre le vainqueur du tournoi, la Tanzanie. Les filles sont encore jeunes, et je suis sûre que dans deux ou trois ans, elles seront une force avec laquelle il faudra compter."

La FIFA a rendu cela possible

Mais ce ne sont pas seulement les joueuses et les équipes qui ont reçu les éloges de Musonye. L'officiel a également souligné le rôle que la FIFA a joué dans l'organisation du tournoi.

"Nous avons reçu des fonds de la FIFA par l'intermédiaire du programme Forward", a déclaré Musonye. "L'organisation était prête à nous venir en aide (par le biais du financement de l'association de la zone). Le football féminin est un élément tellement important du développement du football et bien que nous considérions cet aspect comme cruciale, nous nous n'avons pas les ressources nécessaires pour y consacrer suffisamment d'argent. Mais dans ce cas précis, la FIFA nous a aidés à organiser une compétition de première classe".

Le Secrétaire général est confiant que les joueuses et les équipes ont tiré profit d'avoir joué ce Championnat Féminin.

"Je crois que vous verrez deux équipes de notre région se qualifier pour la Coupe d'Afrique des Nations Féminine dans les deux prochaines années et dans les cinq ans, une de nos équipes se qualifiera pour la phase finale de la Coupe du Monde."

"Les équipes doivent pratiquer régulièrement un football de haut niveau et le Championnat Féminin leur a permis de le faire. Nous sommes reconnaissants envers le programme Forward et je suis sûr que les programmes feront exactement ce que leur nom implique : faire avancer le football féminin dans la région de la CECAFA."

Articles recommandés