Classement mondial FIFA/Coca-Cola

Classement mondial FIFA/Coca-Cola

Retro 2019

Les plus fortes progressions du Classement féminin

Slovenia celebrate scoring against the Netherlands
  • La Slovénie termine l’année dans le Top 50
  • Le Népal enregistre la plus forte progression
  • FIFA.com revient sur les principaux mouvements en 2019

Cette année marque un tournant important dans l’histoire du football féminin. Placée en première ligne, la discipline a énormément progressé, sous le regard attentif de toute la planète.

Certains événements ont naturellement capté l’attention générale. Toutefois, les récits en provenance du monde entier témoignent de la vitalité du football féminin à l’échelle globale.

Le Classement mondial féminin FIFA/Coca-Cola donne une indication assez précise de l’état de santé des différentes sélections féminines. À l’heure du bilan, nous nous sommes intéressés à quelques-unes des plus fortes progressions de l’année, à différents échelons.

Les principaux mouvements Top 50

⏫ Plus 5 places – Slovénie (50)

Non contente de se glisser dans le Top 50 en toute fin d’année, la Slovénie enregistre le meilleur classement de son histoire. La Coupe d’Istrie disputée en mars a incontestablement été l’un des moteurs de cette remontée : les Slovènes ont remporté leur premier titre, non sans avoir écarté deux favoris, l’Ukraine et la Serbie.

"Je tiens à féliciter mes joueuses, qui ont fait preuve de courage et d’intelligence tout au long de ces trois matches", confiait le sélectionneur Borut Jarc à l’issue du tournoi. "Je pense que nous avons maintenant une bonne base. Nous pouvons maintenant envisager d’aller plus loin et de nous qualifier pour l’Euro !"

L’objectif est loin d’être irréaliste : en effet, la Slovénie est actuellement engagée dans une course à trois pour tenter d’obtenir, au moins, une place en barrages ; la Russie et le Kosovo restent ses principaux adversaires dans sa quête d’une première participation à une grande compétition internationale.

📈 4 – Pays-Bas (3), Suède (5), Belgique (17), Islande (18), Pologne (30)

Depuis leur parcours décevant en Coupe de l’Algarve, les Pays-Bas ont enchaîné les performances extraordinaires. Les Néerlandaises ont ainsi remporté 15 de leurs 16 matches à leur retour du Portugal. Malheureusement pour elles, cet unique revers est advenu en finale de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™. Loin de se laisser abattre, elles ont entamé les préliminaires de l’UEFA EURO féminin 2021 tambour battant.

La Suède a, elle aussi, vécu une très belle année, à peine ternie par deux revers contre les Pays-Bas et les États-Unis. Sa troisième place en France reste quoi qu’il en soit un excellent résultat.

Après avoir vu la qualification pour France 2019 lui échapper de justesse, la Belgique s’est relancée. Elle termine l’année invaincue, à l’exception d’un échec en amical contre les championnes du monde 2019. Les Islandaises ont également mis leur déception de côté pour signer un sans-faute dans les qualifications pour l’Euro.

Enfin, la Pologne a connu un excellent début d’année, rythmé par de bons résultats contre l’Espagne et les Pays-Bas, ainsi qu’une deuxième place en Coupe de l’Algarve synonyme d’ascension au classement.

Les principaux mouvements au Général

⬆️ 11 – Népal (97)

Le Népal enregistre la plus forte progression de l’année 2019. Portées par leurs bonnes performances lors du Championnat féminin SAFF en mars, les joueuses de l’équipe nationale signent leur troisième meilleur résultat pour un mois de décembre.

Malgré leur échec face à l’Inde en finale de cette compétition ainsi que lors des Jeux d’Asie du Sud en décembre, la perspective d’un succès régional à court terme semble de plus en plus crédible, en dépit de l’énorme différence de population entre les deux pays.

🆙 9 – Îles Cook (100), Samoa (104)

Dans le Pacifique aussi, les ténors du football féminin ont dû faire face à l’ascension de nouveaux venus ambitieux. Les Samoa sont notamment passées tout près d'une qualification historique pour la finale du tournoi des Jeux du Pacifique. Devant leurs supporters en juillet, elles ont bien failli signer l’une des plus grosses surprises de l’année.

Seule une courte défaite face à la Papouasie-Nouvelle-Guinée les a privées de cette grande première. Les insulaires se sont consolées en offrant à leur pays sa première médaille dans le tournoi de football de cette compétition pluridisciplinaire.

Articles recommandés