Classement mondial FIFA/Coca-Cola

Classement mondial FIFA/Coca-Cola

Classement FIFA

Le Lesotho s'offre une nouvelle jeunesse

Lesotho's Mkhwanazi Buhle vies with South Africa's Potlone Mabuti
© AFP

Il y a encore peu de temps, le Lesotho était plongé dans une crise apparemment sans issue. Dissoute par sa fédération (LFA), l'équipe nationale n'a pas disputé le moindre match pendant plus d'un an. Cette longue période d'inactivité s'est évidemment traduite par une chute vertigineuse au Classement mondial FIFA/Coca-Cola. Les *Likuena *pointaient alors en 185ème position, soit la plus mauvaise performance de leur histoire.

C'est à cette époque que les dirigeants ont décidé de se tourner vers Leslie Notsi. Par le passé, le technicien lesothan avait notamment occupé les fonctions d'adjoint de Zaviza Milosavljevic, avant le limogeage du Serbe en 2009. "La LFA m'a demandé de construire une équipe U-20 et nous nous sommes qualifiés pour la Coupe d'Afrique Juniors 2011", raconte-t-il au micro de FIFA.com à propos de la renaissance de l'équipe nationale, passée du 166ème au 147ème rang de la hiérarchie mondiale. "La sélection nationale a repris du service au début de cette même année", explique l'ancien gardien de but, aujourd'hui âgé de 49 ans.

Pour retrouver trace du meilleur classement du Lesotho, il faut remonter à l'année 2003 et à une 120ème place qui a longtemps semblé inaccessible. "Je crois que nous avons encore de belles choses à vivre, à condition de nous concentrer sur la formation", ajoute-t-il.

Des succès inattendus sur la route du Brésil
Pour ses débuts à la tête des* Likuena*, Notsi s'est trouvé confronté au Burundi dans le cadre du premier tour de la compétition préliminaire pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™. Contre toute attente, le Lesotho s'est imposé 3:2 sur l'ensemble des deux manches. Versés dans le Groupe D aux côtés du Ghana, de la Zambie et du Soudan, les Lesothans ont pris quatre points en deux matches face à une ambitieuse formation soudanaise. En mars dernier, ils ont signé un nouvel exploit en arrachant le point du nul (1:1) aux Zambiens.

Mais la bonne performance face aux champions d'Afrique 2012 a suscité des réactions mitigées au Lesotho. En effet, ce résultat a contribué à l'élimination de la Zambie, un pays voisin et ami. "En même temps, notre honneur était en jeu", coupe Notsi. "Ce résultat nous a fait beaucoup de bien. Nos supporters étaient très fiers ce jour-là. Nous avons vécu ce nul comme une victoire. Ce match a rendu la confiance aux joueurs. Nous avons négocié un virage important."

Avec un palmarès comprenant notamment un titre de champion et une Coupe du Lesotho avec Matlama FC, ainsi qu'une autre Coupe du Lesotho lors de son passage à Lioli, le sélectionneur s'est taillé une solide réputation dans son pays. Sous son impulsion, beaucoup d'espoirs ont intégré l'équipe nationale. "Nous avons des membres des sélections U-17 et U-20, avec laquelle j'ai travaillé. Je les ai promus en équipe nationale, où ils côtoient désormais des internationaux confirmés."

L'expérience au service de la croissance
Selon Notsi, la montée en puissance des *Likuena *s'explique aussi par un calendrier plus fourni. "Nous apprenons à chacune de nos sorties." Le Lesotho s'est classé quatrième sur 13 de la dernière édition de la Coupe COSAFA, une compétition régionale à laquelle participent des poids lourds comme la Zambie, l'Afrique du Sud et le Zimbabwe. "Si nous y avons réussi un beau parcours, c'est grâce aux leçons des qualifications pour la Coupe du Monde. Je me suis contenté de demander à mes joueurs de reproduire tout ce qui avait bien fonctionné. Tout s'est très, très bien passé."

"J'ai demandé à nos dirigeants d'organiser des matches amicaux en octobre et en novembre contre des adversaires de bon niveau, c’est-à-dire des équipes mieux classées que nous", poursuit l'intéressé. "Ces rencontres doivent nous permettre de progresser. Je ne veux donc pas affronter des formations de seconde zone. Je veux me mesurer à de grands pays. Ça nous sera utile pour la suite."

Comme beaucoup de ses collègues, Notsi aimerait voir ses internationaux tenter leur chance à l'étranger. "Notre championnat n'est pas très relevé. En Afrique du Sud, la compétition est par exemple beaucoup plus intense. Nos joueurs reviendraient en sélection avec un énorme vécu. Leur expérience nous serait extrêmement précieuse. Même s'ils ne jouent pas en Premier League, il y a d'excellentes équipes à l'échelon inférieur. Ils apprendraient beaucoup en se confrontant à un autre environnement."

Explorer le sujet

Articles recommandés