Classement mondial FIFA/Coca-Cola

Classement mondial FIFA/Coca-Cola

Classement FIFA

Maurice voit l'avenir en Rose

Lindsay Rose (Thessaloniki) 
© imago images
  • Lindsay Rose est défenseur de l'équipe de Maurice
  • Seul joueur mauricien à évoluer en Europe, il est LA star de l'équipe
  • Il veut aider les Dodos à retrouver leur gloire passée

Il y a 20 ans, en août 2000, Maurice atteignait la 116ème place au Classement Mondial FIFA/Coca-Cola. Si l’on met de côté leur 112ème place attribuée lors de l’instauration de ce classement en 1992, cela reste le plus haut rang atteint par les insulaires dans leur histoire.

Pour ce faire, ils avaient notamment tenu en échec des équipes du calibre du Gabon et de l’Afrique du Sud et s’étaient imposés face à l’Angola en match de qualification pour la Coupe d’Afrique des Nations de la CAF 2000. A cette période, leur star s’appelle Jimmy Cundasamy, joueur amateur qui n’a jamais évolué ailleurs que sur les îles Maurice et de la Réunion (en club). Reste que Cundasamy et les Dodos de l’époque forcent le respect aujourd’hui.

"Sur l’île on ne connaît ‘que’ cette génération dorée ainsi que celle qui s’est qualifiée pour la Coupe d’Afrique 1974 ! Ils ont fait la gloire de notre football et tout Mauricien qui s’intéresse un tant soit peu au football connaît leurs épopées", explique le défenseur international mauricien Lindsay Rose, au micro de FIFA.com. "Ils ont écrit des pages d’histoire, mais il reste un peu de place pour qu’on écrive la nôtre".

Lindsay Rose (Olympique Lyonnais) is brought down by Francis Coquelin (Arsenal)
© imago images

Héros grec

Si Cundasamy est entré dans la légende mauricienne en devenant, entre autres, le joueur le plus capé de l’histoire de la sélection, Rose n’est pas en reste. En dépit de ses cinq "petites" sélections, l’ancien Lyonnais est le joueur mauricien au C.V. le mieux garni. Il est aujourd’hui le seul Dodo à avoir participé à des joutes européennes - l’UEFA Europa League - et à évoluer dans une élite du Vieux Continent, la Super League grecque.

Pas de quoi, cependant, donner la grosse tête au défenseur de l’Aris Salonique : "Je me considère tout au plus comme un cadre de l’équipe", affirme-t-il. " Dans cette équipe, il n’y a pas de place pour les stars. Nous sommes sur un pied d’égalité : nous sommes tous des footballeurs qui ont en commun l’amour du football et de leur nation, et dont les qualités se complètent".

Celles de Rose sont nombreuses. En plus de sa longue expérience européenne, que ce soit en Ligue 1 et en Grèce, ce rugueux défenseur d’1m86 est à la fois polyvalent - il a inscrit trois buts cette saison - et solide, ayant battu récemment le record grec du plus grand nombre de matches disputés à la suite (44).

"Je suis très heureux en Grèce. J’y apprécie particulièrement la ferveur des fans. Quand tu mouilles le maillot, ils te le rendent ! Ici on ne juge pas seulement les statistiques du joueur, mais aussi ses efforts, son implication et ses qualités humaines", explique Rose. "Et pour ne rien gâcher, les résultats sont au rendez-vous, dans un championnat dont le niveau est relevé. Nous nous sommes qualifiés pour l’Europa League pour la deuxième année consécutive. C’est donc très satisfaisant".

De l'ambition malgré des éliminations

Malheureusement, et malgré des signaux positifs, Maurice n’a pas su tirer pleinement profit de la bonne forme actuelle de son maître à jouer. L’équipe a été éliminée des courses à la qualification pour la CAN 2021 et pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022 par, respectivement, Sao-Tome-et-Principe (2-5 sur l’ensemble des deux matches) et le Mozambique (0-3 sur l’ensemble des deux matches).

"Tout n’est pas à jeter, loin de là. Il y a de la qualité dans cette équipe et jouer à Maurice s’avère être compliqué pour les adversaires. Il y a une base de travail", analyse Rose. "Cela ne fait que deux ans et demi que je suis en sélection, mais je sens une réelle évolution. Il y a une envie de bien faire, et d’importants efforts ont été déployés par la fédération pour favoriser à la fois le développement du football sur l’île et les progrès de la sélection. J’ai confiance en l’avenir".

Un directeur technique national, le technicien sud-africain Zunaid Mall, et un nouveau sélectionneur, le Franco-Algérien Boualem Mankour, ont d’ailleurs été nommés en ce sens en février 2020. "Il faut regarder vers l’avenir et l’avenir, c’est les jeunes. On va préparer les deux prochaines années", a d’ailleurs promis ce dernier lors de sa prise de fonction.

Le son de cloche est le même chez Rose : "Réaliser des exploits similaires à ceux de nos prédécesseurs est quelque chose qui ne me paraît pas impossible dans le futur. Il va juste falloir être patient. Nous sommes dans un processus de construction", martèle-t-il avant de conclure : "Il faut nous laisser un peu de temps". Mais pas 20 ans !

Explorer le sujet

Articles recommandés

Nepal's Rohit Chand in action against Kuwait in Thimphu

Qatar 2022 - Népal

Chand veut redonner de l'éclat au Népal

24 août 2020

David Suazo (Honduras) pick out Honduras during the Preliminary Draw for Concacaf 

Qatar 2022 - Zone CONCACAF

Suazo : "Le Honduras peut réussir de grandes choses"

22 août 2020

Résumé : Maurice 0-1 Mozambique

Coupe du Monde de la FIFA 2022™

Résumé : Maurice 0-1 Mozambique

05 sept. 2019

Résumé : Mozambique - Maurice

Coupe du Monde de la FIFA 2022™

Résumé : Mozambique - Maurice

10 sept. 2019