Classement mondial FIFA/Coca-Cola

Classement mondial FIFA/Coca-Cola

Classement mondial FIFA/Coca-Cola

Pari réussi pour Haïti

imago39515905h
© imago

Le tremblement de terre de 2010 a marqué un tournant tragique dans tous les aspects de la vie en Haïti. Le football n'a pas été épargné : il a fallu reconstruire des terrains, former de nouvelles équipes et préparer les sélections nationales.

Mais avec beaucoup d'efforts et de dévouement, Haïti a réussi, au cours de ces neuf années, à jeter les bases d'un football jeune qui commence déjà à mûrir. Les premières bonnes nouvelles sont même déjà arrivées, sous la forme d'une qualification récente pour la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Brésil 2019, au détriment du Honduras, rien de moins.

La jeunesse est essentielle et un certain nombre de joueurs prometteurs assument pleinement les responsabilités en équipe nationale senior.

Le porte-drapeau de la sélection s'appelle Richelor Sprangers. Attaquant relativement grand et très rapide, il défend les couleurs du NAC Breda, aux Pays-Bas. Arcus Carlens fait bonne figure avec l'AJ Auxerre en Ligue 2 et Josué Duverger donne pleine satisfaction au Sporting Clube de Portugal. Aucun d'entre eux n'a plus de 22 ans et tous ont pour objectif de renouer avec la génération des Grenadiers des années 70 (qui avait notamment participé à la Coupe du Monde de la FIFA, Allemagne 1974).

Une année 2019 chargée

Actuellement, Haïti occupe la 100e place du Classement mondial FIFA/Coca-Cola, après seulement un match amical disputé cette année contre Cuba (2-1), qui lui a permis de terminer à la première place des qualifications pour la Ligue des Nations de la Concacaf 2019-20. Mais ce n'est que le calme avant la tempête. Jusqu'à la fin 2019, le calendrier footballistique des Haïtiens est bien rempli.

Avant la Gold Cup 2019, la sélection haïtienne jouera un match amical contre le Chili, qui de son côté se prépare pour la Copa América. À la mi-juin, débutera la compétition suprême des sélections dans la Concacaf, où Haïti a été versé dans le Groupe B, au même titre que le Costa Rica, le Nicaragua et les Bermudes.

"Le peuple haïtien se tourne vers le football pour y trouver une source d'espérance et son soutien nous rend plus forts. Il espère que nous pourrons battre des pays plus grands que le sien. C'est pourquoi nous portons le drapeau très haut, parce que nous représentons la fierté nationale. Nous pensons, après avoir vu ce qui s'est passé lors de notre dernier match contre Cuba, que nous pouvons compter sur le soutien du peuple et remporter la Gold Cup", déclare Marc Collat, entraîneur d'Haïti.

Aucun doute là-dessus. Les Haïtiens ont su surmonter les difficultés et créer une union indissoluble entre eux. Jusqu'où ira le rêve qui a commencé à se forger après la tragédie et combien de bonheur le football apportera-t-il encore au peuple haïtien ?

Haïti réussira-t-il à se hisser dans le top 50 du Classement mondial FIFA/Coca-Cola ? Le temps le dira, mais la volonté, la motivation de se surpasser et de triompher seront incontestablement les moteurs d'une équipe qui posera assurément des problèmes à plus d'une équipe.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Haïti à la Coupe du Monde 1974

Coupe du Monde de la FIFA 1974™

Haïti à la Coupe du Monde 1974

15 juin 2016

Congo DR players celebrate their third goal versus Togo in Port-Gentil

Classement Mondial FIFA/Coca-Cola

Les Léopards ressortent les griffes

09 mai 2019