Classement mondial FIFA/Coca-Cola

Classement FIFA

Shevchenko emmène l'Ukraine plus haut

© Getty Images
  • L'Ukraine meilleure progression du dernier Classement mondial
  • Un gain de six places l'installe au 29ème rang
  • Le sélectionneur Shevchenko orchestre la transition

Lorsqu'il était joueur, Andriy Shevchenko faisait partie des plus grands, avec l'AC Milan ou Chelsea, obtenant même en 2004 le titre de Footballeur européen de l'année. Mais c'est dans son club d'origine, le Dynamo Kiev, et dans son pays, l'Ukraine, qu'il jouit de la plus grande popularité.

Il y a deux ans, à moins de 40 ans, il s'est toutefois retrouvé en terre inconnue et face à un énorme défi en acceptant le poste de sélectionneur de l'Ukraine. Après un parcours décevant dans la phase de groupes de l'UEFA EURO 2016, la légende du football local s'est vu confier la mission de remettre "ses" jaunes et bleus sur la voie du succès. Il avait rejoint la fédération quelques mois plus tôt en tant qu'entraîneur adjoint.

"C'est un grand honneur et une lourde responsabilité pour moi. Aujourd'hui, je débute mon retour dans le football après quatre années de repos. Et je vais faire de mon mieux pour justifier la confiance placée en moi", confiait Shevchenko lors de sa nomination au poste d'adjoint en février 2016.

Depuis, 32 mois se sont écoulés depuis et Shevchenko a prouvé qu'il n'était pas loin d'être aussi à l'aise sur un banc de touche que sur le terrain.

Shevchenko en chiffres

  • 111 matches internationaux, 48 buts
  • Meilleur buteur de l'histoire de son pays
  • Footballeur européen de l'année 2004
  • 15 titres en club, dont une Ligue des champions de l'UEFA en 2004
  • Nommé au poste d'adjoint en février 2016, il devient sélectionneur six mois plus tard

Avec un gain de six places, l'Ukraine signe la meilleure progression au dernier Classement mondial FIFA/Coca-Cola et s'installe au 29ème rang. Elle le doit aux deux victoires obtenues il y a quelques semaines en Ligue des Nations de l'UEFA contre la République tchèque (47ème, moins 3) et la Slovaquie (26ème, inchangé). Les Ukrainiens ont remporté quatre de leurs six rencontres disputées cette année (deux défaites). Leur bilan avait encore été meilleur en 2017 puisqu'ils étaient restés invaincus en sept matches (4 victoires, 3 nuls).

Mais l'Ukraine n'est pas parvenue à se qualifier pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™, dans un groupe où figuraient également l'Islande et la Croatie, avec trois défaites lors des quatre confrontations directes face aux favoris du groupe.

La déception a sans aucun doute été grande pour l'ambitieux Shevchenko, mais l'ancienne terreur des surfaces de réparation peut toutefois estimer avoir parcouru une bonne partie du chemin, même si le travail est loin d'être terminé.

La relève est là

Plusieurs joueurs clés comme le milieu de terrain défensif et capitaine Anatoliy Tymoshchuk, recordman de sélections, ainsi que Vyacheslav Shevchuk ou Oleh Husyev, ont annoncé en 2016 leur retraite internationale et ont dû être remplacés. Entre-temps, il ne reste plus de la "vieille garde" que le gardien Andriy Pyatov, qui fait office de vétéran du haut de ses 34 ans.

Il s'agit maintenant de faire progresser les plus jeunes et de les intégrer dans l'équipe. Point positif : beaucoup d'entre eux, à l'image d'Oleksandr Zinchenko (Manchester City), ont rejoint de grands clubs européens et y engrangent une précieuse expérience. D'autres, comme Andriy Yarmolenko (28 ans ; West Ham United) ou Yevhen Konoplyanka (29 ans ; Schalke 04), apportent l'équilibre nécessaire à la formation. Autre avantage, la majeure partie de l'équipe est sous contrat au Shakhtar Donetsk, le club phare du pays et une valeur sûre de la Ligue des champions depuis plusieurs années.

Et la nouvelle génération frappe déjà aux portes de la sélection, comme en témoigne la qualification de l'Ukraine pour la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Pologne 2019. Lors de l'UEFA EURO U-19 disputé l'été dernier, les Ukrainiens ont terminé en tête du Groupe B après des victoires contre la France (2-1) et la Turquie (1-0) et un nul (1-1) face à l'Angleterre. En demi-finale, les troupes du sélectionneur Oleksandr Petrakov ont montré leurs limites face au Portugal, futur champion d'Europe, mais l'Ukraine a placé deux de ses joueurs dans l'équipe-type du tournoi (Vladyslav Supriaha et Serhiy Buletsa).

"J'espère que les joueurs ukrainiens seront reconnus à l'avenir", confiait Shevchenko il y a un an, de façon quelque peu prémonitoire, à FIFA.com. "Nous avons de très bons jeunes et quelques internationaux expérimentés. Je suis toujours heureux de voir mes compatriotes réussir de belles choses."

Les derniers résultats ont montré que l'Ukraine de Shevchenko était sur la bonne voie.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Classement FIFA

Contra et Hagi au chevet de la Roumanie

27 sept. 2018

Classement FIFA

Les Diables rejoignent les Bleus

20 sept. 2018

Classement FIFA

Les Bleus au sommet pour y rester

13 sept. 2018

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2019

L'Ukraine et les Bleus montent dans le wagon

23 juil. 2018

Coupe du Monde de la FIFA 2006™

L'heure de gloire de l'Ukraine

15 avr. 2013