Suivez nous sur
Classement Mondial FIFA/Coca-Cola

La Géorgie réintègre le Top 100

(FIFA.com)
Georgia players celebrate
© AFP
  • La Géorgie remonte à la 100ème place du Classement mondial
  • Elle n’avait plus atteint ce niveau depuis 2014
  • "Nous avons une équipe jeune et volontaire", estime le sélectionneur Vladimir Weiss

"Mes débuts à la tête de la Géorgie n’ont pas été faciles. Cette expérience représentait un nouveau défi dans ma carrière d’entraîneur. Je me suis vite aperçu que les joueurs géorgiens ne manquaient pas de talent, mais je me suis également rendu compte qu’il faudrait travailler dur pour obtenir des résultats", explique Vladimir Weiss, invité par FIFA.com à dresser le bilan de ses deux premières années au poste de sélectionneur de la Géorgie. 

Arrivé en mars 2016, le technicien slovaque a succédé à Kakhaber Tskhadadze aux commandes d’une équipe en plein doute. La Géorgie pointait alors au 137ème rang du Classement mondial FIFA/Coca-Cola, et avait fait une croix sur la qualification pour l’UEFA EURO 2016.

Sous la houlette de Weiss, les Géorgiens se reprennent pourtant à espérer. Une victoire de prestige obtenue devant l’Espagne (1:0) a laissé le temps au nouvel entraîneur de procéder à d’autres réglages. Quelques mois plus tard, la Géorgie est de retour dans le Top 100 de la hiérarchie mondiale. "Notre force, c’est de pouvoir compter sur une équipe jeune et volontaire. Nous n’avons pas de grandes individualités comme Levan Kobiashvili (aujourd’hui président de la Fédération géorgienne de football) ou Kakhaber Kaladze (ancien joueur de l’AC Milan), mais nous formons un groupe uni. Chacun doit évoluer à son meilleur niveau, si vous voulons réussir de grandes choses."

Lire également

Classement mondial FIFA/Coca-Cola

"Traditionnellement, les joueurs géorgiens sont plutôt à l’aise avec le ballon et très doués techniquement. Mais il faut aussi apprendre à bien défendre et à travailler sans la balle. Avant mon arrivée, il n’était pas rare de voir la Géorgie encaisser quatre ou cinq buts dans un match. Durant les qualifications pour la Coupe du Monde, nous avons progressé dans ce domaine. Les rencontres sont plus serrées aujourd’hui. Nous concédons beaucoup moins de buts. La prochaine étape va consister à trouver le bon équilibre entre l’attaque et la défense. Si nous voulons gagner, nous devons être capables de marquer plus de buts."

La Géorgie a récolté cinq points dans le Groupe D des préliminaires européennes pour Russie 2018 et dispose donc encore d’une certaine marge de progression. Pour s’en convaincre, rappelons que la Géorgie occupait la 52ème place du Classement mondial FIFA/Coca-Cola il y a 20 ans.

Un nouveau défi attend les Géorgiens à l’automne, avec le début de la nouvelle Ligue des Nations de l’UEFA. Selon Weiss, ce tournoi représente une bonne occasion de se distinguer pour des pays moins en vue. D’ici la fin de l’année, les Jvarosnebi affronteront à deux reprises le Kazakhstan (136ème), la Lettonie (132ème) et Andorre (137ème), trois équipes moins bien classées. Le rêve d’une première qualification pour une grande compétition internationale n’a jamais été aussi proche.

Articles recommandés