Suivez nous sur
Classement féminin FIFA/Coca-Cola

Les Lionnes se muent en dauphines

(FIFA.com)
 England pose for a team photograph before the Women's World Cup Qualifier match between England and Wales
© Getty Images
  • L'Angleterre a atteint la meilleure place de son histoire au Classement en mars
  • L'équipe emmenée par Phil Neville est deuxième derrière les championnes du monde américaines
  • À France 2019, les Lionesses pourront-elles faire mieux que leur troisième place en 2015 ?

Vainqueurs de la dernière Coupe du MondeFéminine de la FIFA  , les États-Unis semblent difficiles à déloger de la première place du Classement mondial féminin FIFA/Coca-Cola. Cela dit, une équipe de l'autre côté de l'Atlantique continue son ascension vers le sommet du tableau.

Après sa solide prestation à la SheBelieves Cup, l'Angleterre s'est hissée à la deuxième place de l'édition de mars du Classement mondial. L'équipe entraînée par Phil Neville a fini deuxième d'un tournoi disputé selon un format de type championnat et auquel ont participé les cadors que sont la France, l'Allemagne et les États-Unis, hôte de l'épreuve. Les Anglaises se sont inclinées étroitement contre les Américaines lors de la dernière journée.

Ces bons résultats leur ont permis de passer devant l'Allemagne au Classement mondial, pour atteindre la meilleure position de leur histoire. "Cette deuxième place est un encouragement supplémentaire, mais le chemin est encore long", commente
Phil Neville. "Il y a encore pas mal d'écart entre les États-Unis et nous", poursuit l'ancien défenseur des Three Lions, qui a pris en charge la sélection féminine en janvier 2018. "Physiquement, nous ne sommes pas à leur niveau mais techniquement, nous sommes beaucoup plus proches. Il y a encore du travail, mais je ne vois pas pourquoi nous ne réussirions pas à combler l'écart qui nous sépare encore des Américaines."

*Une ascension régulière
*
L'Angleterre est passée à deux doigts de se qualifier pour la finale de la Coupe du Monde Féminine 2015. En demi-finale contre le Japon, un but contre son camp dans le temps additionnel l'en a empêchée. Ensuite, les Anglaises ont fait preuve de courage et de détermination pour rebondir dans le match pour la troisième place, battant l'Allemagne grâce à un penalty converti par Fara Williams en prolongation.

Depuis cette troisième place à Canada 2015 et la demi-finale atteinte à l'UEFA EURO FÉMININ 2017, les Lionesses ont réalisé
une ascension régulière au Classement, jusqu'à cette deuxième place historique. "Cette deuxième place mondiale est une performance incroyable, mais pour moi, en tant qu'entraîneur, l'objectif est d'être premier", annonce déjà Neville. "La deuxième place ne rapporte jamais rien. Nous voulons être les meilleurs dans ce que nous faisons. Au bout du compte,
l'objectif est de gagner des Coupes du Monde. Si nous remportons celle de l'an prochain, le monde nous appartiendra pour ce qui est du football féminin."

Six fois vainqueur de la Premier League avec Manchester United avant de rejoindre Everton pour un chant du cygne, Neville a pris ses fonctions à la tête des Lionesses au début de cette année. L'ancien défenseur a succédé à Mo Marley, qui avait
assuré l'intérim après le départ du sélectionneur Mark Sampson. Neville a pour mission de qualifier l'Angleterre pour France 2019.

"Phil apporte beaucoup d'expérience grâce à son passé de joueur. Il sait ce que cela exige non seulement de gagner, mais de gagner constamment", expliquait Nikita Parris, actuelle meilleure buteuse de l'Angleterre dans les qualifications pour France 2019, au micro de FIFA.com en février dernier. 

"À l'avenir, nous voulons passer de la troisième à la première place et pour y
parvenir, nous devons adopter une mentalité de vainqueur. Je suis sûre que Phil va nous faciliter la tâche dans ce processus."

*À l'assaut du sommet
*
Invaincue à ce jour dans les qualifications pour France 2019, l'Angleterre est première du Groupe 1, avec deux points de plus que le Pays de Galles. Les Anglaises visent évidemment une qualification automatique pour la phase finale. Mais disputer la Coupe du Monde n'est pas l'objectif ultime de Neville, dont le but est de déloger les États-Unis de la place de numéro un mondial.

"Mon objectif est de faire de cette équipe la meilleure du monde", affirme Neville. "Ce que j'ai tout de suite vu, c'est que ces filles avaient une envie de réussir incomparable. Quand j'ai appris que nous étions deuxièmes, je me suis dit 'ouah'.  Maintenant, imaginez ce que ça sera si nous devenons premiers… et nous allons le devenir, j'en suis absolument certain."

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Parris veut se faire une place en France

08 févr. 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

L'histoire de la Coupe du Monde Féminine

19 sept. 2017

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Découvrez les villes hôtes de France 2019 !

19 sept. 2017