FIFA Interactive World Cup 2015

FIFA Interactive World Cup 2015

FIFA Interactive World Cup 2015

Alshehri, le bonheur réel du champion virtuel

Abdulaziz Alshehri of Saudi Arabia celebrates with the FIFA Interactive World Cup trophy
© Getty Images

Après trois journées intenses, Abdulaziz Alshehri a remporté la Grande Finale de la FIFA Interactive World Cup 2015. En finale, le Saoudien a nettement battu Julien Dassonville 3:0. La troisième place est revenue à August Rosenmeier, vainqueur de Lyes Ould-Ramoul.

Les quarts de finale ayant été serrés, les concurrents étaient méfiants et concentrés à l'heure d'aborder les rencontres décisives de la journée. Mais avant d'entrer dans le vif du sujet, les 20 meilleurs *gamers *de la planète ont pu partir à nouveau à la découverte de la culture footballistique de la capitale bavaroise. Après avoir foulé le balcon de l'hôtel de ville, où le Bayern Munich fête traditionnellement ses titres, ils se sont rendus sur le lieu même de ces conquêtes : l'Allianz Arena.

*Le site *Le Münchner Volkstheater a ouvert ses portes en 1983, sur la Stiglmaierplatz, à l'ouest de la ville. Le grand théâtre accueille régulièrement des spectacles de toutes sortes. Le personnel est en outre habitué à voir défiler les footballeurs, le bâtiment étant situé juste à côté des locaux de la fédération bavaroise de football. Les lieux ont, pour la première fois, servi de cadre à la Grande Finale de la FIFA Interactive World Cup.   

Invités surprisesSi Rosenmeier (quatre participations : 2012, 2013, 2014 et 2015), Dassonville (quatre participations : 2010, 2012, 2014 et 2015) et Alshehri (trois participations : 2012, 2013 et 2015) faisaient figure d'habitués à ce niveau, Ould-Ramoul a endossé les habits d'invité-surprise. En tant que tenant du titre, le premier était qualifié d'office pour les Grande Finale ; les trois autres ont validé leur billet grâce aux qualifications en ligne.

L'international autrichien du Bayern Munich David Alaba avait fait le déplacement pour présenter le trophée de la FIWC 2015 et le remettre au futur champion. Grand amateur de consoles, le défenseur a déjà figuré à trois reprises sur la jaquette de la version autrichienne du jeu.

Les temps fortsDès le coup d'envoi, Alshehri et Ould-Ramoul se sont livré un duel acharné, au cours duquel les occasions ont fusé de part et d'autre. Un peu avant la pause, le Saoudien a pris l'avantage par Cristiano Ronaldo. Le demi-finaliste de l'édition 2013 a ensuite géré son avance, qu'il a réussi à conserver jusqu'au bout. Dans l'autre affiche, Rosenmeier et Dassonville n'ont pratiquement commis aucune erreur. Aucune des deux équipes n'ayant réussi à trouver la faille après 120 minutes de jeu, la décision est tombée à l'issue des tirs au but. Le Français a fait preuve du plus grand sang-froid et a ainsi validé son billet pour la finale.

Avant le match pour la troisième place et la finale, les quatre concurrents ont pu se détendre en assistant à la deuxième performance de Kwabs. Après avoir régalé son public en début de journée en interprétant ses tubes Perfect Ruin et Wrong or Right, le chanteur britannique a repris son plus grand succès, Walk.

Le tenant du titre a choisi d'incarner l'Allemagne dans la petite finale - un choix qui lui a réussi. Dominateur de bout en bout, Rosenmeier repart avec la médaille de bronze.

La finaleLa finale a mis aux prises Alshehri, aux commandes du Portugal, et Dassonville, à la tête de l'Argentine. Une fois de plus, Cristiano Ronaldo a fait la différence, ce qui explique sans doute pourquoi les meilleurs gamers *portent souvent leur choix sur la *Selecçao. Grâce à l'attaquant madrilène, Alshehri a pu traverser le milieu de terrain comme une flèche et dribbler trois adversaires, avant d'inscrire un but décisif. Deuxième du classement mondial, Dassonville a eu du mal à construire son jeu et à se procurer des occasions. Quelques minutes après le retour des vestiaires, Alshehri a expédié un centre parfait sur la tête de Ronaldo pour doubler la mise. Le troisième but était une copie conforme du précédent. Le Saoudien remporte à cette occasion son premier titre de Joueur Interactif de la FIFA. "Il ne faut jamais abandonner. Je suis souvent passé tout près de la victoire, mais j'ai finalement été récompensé", confiait le grand gagnant au coup de sifflet final.  

Résultats des demi-finales
Abdulaziz Alshehri (KSA) - Lyes Ould-Ramoul (CAN) 1:0
August Rosenmeier (DEN) - Julien Dassonville (FRA) 3:4 t.a.b. (a.p. 0:0)

Match pour la troisième place
Lyes Ould-Ramoul (CAN) - August Rosenmeier (DEN) 1:2

FinaleAbdulaziz Alshehri (KSA) - Julien Dassonville (FRA) 3:0

Explorer le sujet

Articles recommandés

FIWC 2015: revivez le sprint final

FIFA Interactive World Cup 2015

FIWC 2015: revivez le sprint final

11 mai 2015

FIWC 2015 : Deuxième journée en images

FIFA Interactive World Cup 2015

FIWC 2015 : Deuxième journée en images

18 mai 2015

Revivez la phase de groupes en vidéo !

FIFA Interactive World Cup 2015

Revivez la phase de groupes en vidéo !

11 mai 2015

FIWC15 Grande Finale : Spectaculaire entame

FIFA Interactive World Cup 2015

FIWC15 Grande Finale : Spectaculaire entame

18 mai 2015

FIWC 2015 : Les finalistes de Munich

FIFA Interactive World Cup 2015

FIWC 2015 : Les finalistes de Munich

17 mai 2015

FIWC 2015 : Le dénouement

FIFA Interactive World Cup 2015

FIWC 2015 : Le dénouement

19 mai 2015

Semi finalists Abdulaziz Asheri of Saudi Arabia, Lyes Ould-Ramoul of Canada, August Rosenmeier of Denmark and Julien Dassonville of France

FIFA Interactive World Cup 2015

Le champion et un Français dans le dernier carré

18 mai 2015

Solomon Mudege (Manager Marketing Alliance FIFA) and Jin Ha Kim (President of Kia Motors Germany). Photo: Wolfgang Groeger-Meyer

FIFA Interactive World Cup 2015

Kia prêt à transporter les participants à la Grande Finale

15 mai 2015

Finalists of the FIFA Interactive World Cup pose in front of the Bavaria at Theresienhoehe

FIFA Interactive World Cup 2015

Les finalistes au grand rendez-vous

17 mai 2015