FIFA Interactive World Cup 2016

FIFA Interactive World Cup 2016

FIFA Interactive World Cup 2016

Bance perd le tournoi, mais jamais son sang-froid

Dylan Bance of France plays with Irvin Velazquez (R) of Mexico
© Getty Images

=== DO NOT REMOVE THIS LINE === PART-BEGIN: TYPE:photo ID:09a8ce04-6e88-44fd-b05c-28909ca9cebd

=== DO NOT REMOVE THIS LINE === PART-END

=== DO NOT REMOVE THIS LINE === PART-BEGIN: TYPE:markdown ID:57a5c287-36b5-4e31-94b7-3bd79bc59868

Dans le hall de l'hôtel, on ne dirait pas que Dylan Bance s'apprête à vivre l'un des plus grands moments de sa vie de gamer. Il donne plus l'impression de s'apprêter à faire une petite balade que d'essayer d'entrer dans la légende au jeu FIFA. Son calme vient probablement du fait qu'il est le plus expérimenté des quatre demi-finalistes de la FIFA Interactive World Cup dont la Grande Finale se dispute à New York. À peine un an plus tôt, le Français participait déjà à la FIWC 2015 à Munich. "Je ne suis pas du genre stressé", assurait Bance au micro de FIFA.com le matin même de la Grande Finale 2016. "Je suis très calme aussi bien au jeu FIFA que dans la vie de tous les jours. La pression n'est pas un gros problème pour moi. Elle viendra peut-être quand je verrai la salle. On verra le moment venu."

"La salle" n'est autre que l'Apollo Theater d'Harlem. Le fait que la Grande Finale 2016 se déroule dans ce lieu historique de la scène musicale new-yorkaise est un signe parmi tant d'autres que la FIFA Interactive World Cup a atteint de nouveaux sommets cette année. En demi-finale, Bance a rendez-vous avec l'Anglais Sean Allen. "Quand je suis arrivé, évidemment j'avais envie de gagner. Au fur et à mesure des matches, vous vous approchez de votre objectif et la pression monte", admet-il. "Si je gagne, je ne sais pas comment je vais réagir ! "Je joue en général dans ma chambre. Il n'y a évidemment aucune pression. Mais une finale à l'Apollo Theater, cette salle de concert légendaire, ouah, c'est incroyable."

La veille, Bance n'a pas réalisé un sans-faute en phase de groupes. Il était dans le groupe d'Allen et a perdu 4:0 contre l'Anglais, qui aborde donc la demi-finale avec un avantage psychologique. "La phase de groupes ne s'est pas super bien passée pour moi. Je me suis qualifié de justesse. Après, j'ai mieux joué. J'ai même sorti des bons matches pour me qualifier en demi-finales. C'est bon pour moi", prévient alors Bance, qui peut s'appuyer sur son expérience pour remarquer des différences entre les styles de jeu et les systèmes tactiques utilisés à New York et ceux des années précédentes. "A Munich en 2015, il n'y avait que 20 joueurs. Cette année, nous sommes 32. Il y a beaucoup de diversité entre les joueurs, de grosses différences de style."

Sortie dans le calme
Pour évoquer le sien sur la console, Bance ose la comparaison avec la référence sur les terrains. "Un jeu basé sur la possession et qui se développe lentement. Peut-être un peu comme Barcelone", juge-t-il. "J'aime avoir le ballon et construire mes attaques patiemment. D'autres joueurs, comme Sean Allen par exemple, pratiquent un football plus direct et plus rapide." Justement, en demi-finale, Allen a joué avec le Brésil, Bance avec l'Allemagne. Un sentiment de déjà-vu s'est dessiné quand Allen a ouvert le score, comme lors de la première confrontation entre les deux joueurs dans cette FIWC 2016. Plus d'une fois, Bance a perdu le ballon "bêtement", selon ses propres termes, et Allen en a profité pour s'imposer 3:0 grâce à un triplé de Neymar.

L'aventure de Bance dans la FIFA Interactive World Cup 2016 s'est donc arrêtée avant la finale. Malgré la défaite, Bance a évidemment gardé son calme...

=== DO NOT REMOVE THIS LINE === PART-END

Explorer le sujet

Articles recommandés

FIWC16 : Le bouquet final !

FIFA Interactive World Cup 2016

FIWC16 : Le bouquet final !

23 mars 2016

FIWC - La finale en vidéo

FIFA Interactive World Cup 2016

FIWC - La finale en vidéo

26 mars 2016

Mohamad Al-Bacha (2ndL) of Denmark poses with his winners trophy after defeating Sean Allen (2ndR) of England with semi-finalists Ivan Lapanje (L) of Sweden and Dylan Bance (R) of France after the FIFA Interactive World Cup Final.

FIFA Interactive World Cup 2016

Al-Bacha réalise à peine son exploit

30 mars 2016

Mohamad Al-Bacha (L) of Denmark poses with his winners trophy after defeating Sean Allen (R) of England during the FIFA Interactive World Cup Final at the Apollo Theater New York on March 22, 2016 in New York City.

FIFA Interactive World Cup 2016

Sean Allen, abattu mais déterminé

22 avr. 2016

David Villa (L) of New York City FC talks with commentators Spencer Owen and Alexi Lalas during the FIFA Interactive World Cup at the Apollo Theater New York on March 22, 2016 in New York City.

FIFA Interactive World Cup 2016

Lalas, le cerveau aux commandes

19 avr. 2016

Mohamad Al-Bacha of Denmark celebrates with the trophy presented by David Villa of New York City FC after defeating Sean Allen of England during the FIFA Interactive World Cup Final at the Apollo Theater New York.

FIFA Interactive World Cup 2016

Villa, du toit du monde à la scène du théâtre

06 avr. 2016

Mohamad Al-Bacha of Denmark celebrates against Sean Allen of England during the FIFA Interactive World Cup Final at the Apollo Theater New York on March 22, 2016

FIFA Interactive World Cup 2016

Al-Bacha au bout du suspense

23 mars 2016

FIWC16 : En route pour les demi-finales

FIFA Interactive World Cup 2016

FIWC16 : En route pour les demi-finales

22 mars 2016

La phase de groupes en images

FIFA Interactive World Cup 2016

La phase de groupes en images

21 mars 2016

Les 32 Grands Finalistes débarquent à New York

FIFA Interactive World Cup 2016

Les 32 Grands Finalistes débarquent à New York

21 mars 2016