FIFA eWorld Cup 2019™

FIFA eWorld Cup 2019

Capela : star de la NBA, tsar de FIFA

© NBAE/Getty Images
  • Clint Capela est un passionné de football
  • Il a récemment affronté un autre géant de la NBA sur FIFA
  • Capela prêt à défier le champion du monde virtuel

"Désolé, toi, tu ne joues pas." C’est ce que Trevor Ariza a expliqué à Clint Capela, il y a quelques années de cela. Le joueur des Houston Rockets s’était mis en tête d’organiser un tournoi de FIFA d’EA SPORTS au sein de l’effectif et savait parfaitement que Capela n'y avait pas sa place.

Beaucoup trop fort, le pivot de Houston aurait humilié ses partenaires les uns après les autres. Capela a conscience de son niveau, lui qui se dit aujourd'hui prêt à défier le champion du monde virtuel en titre, Mosaad "Msdossary" Aldossary.

"Je le mangerai tout cru", promet Capela au micro de FIFA.com. "Je ne plaisante pas. Je me considère comme un professionnel. Je joue environ deux heures par jour, en ligne contre d’autres joueurs. Je n’ai jamais rencontré d’adversaire plus fort que moi."

Mais un autre pensionnaire de la NBA a trouvé le courage nécessaire pour défier Capela sur son terrain de prédilection. Joel Embiid, membre des Philadelphia 76ers et de l’équipe NBA All-Star, est né au Cameroun l’année même où Roger Milla est devenu le doyen des buteurs en Coupe du Monde de la FIFA™.

Celui que l’on surnomme "The Process" est aussi un passionné de football et compte plusieurs joueurs parmi ses amis. Il a également la réputation de maîtriser tous les secrets du titre d’EA SPORTS. Mais le géant de 2m13 a trouvé son maître en la personne de Capela.

"Il a abandonné !", lance fièrement Capela. "J’ai gagné le premier match et je menais 3-0 à la mi-temps du second. Il savait qu’il n’avait aucune chance de revenir, alors il s’est levé et il est parti. Il a juste dit qu’il en avait marre."

La série FIFA est de plus en plus populaire en NBA. "Je joue tout le temps", confie Steph Curry, deux fois MVP et sans doute l’un des meilleurs tireurs à trois points de tous les temps. Même la légende Lebron James a succombé à la mode. Considéré par certains comme l’égal du grand Michael Jordan, l’ailier des Lakers a aussi inspiré Tite au moment de relancer l’équipe du Brésil.

En apprenant qu’il était "drafté" en NBA en 2013, Giannis Antetokounmpo a décidé de s’offrir un petit plaisir en achetant un exemplaire du célèbre jeu vidéo. "J’adore jouer à FIFA", explique The Greek Freak. Paul George, cinq fois sélectionné dans l’équipe All-Star de la NBA, est aussi un grand amateur de la série. Il n’hésite d'ailleurs pas à défier ses quelque dix millions d’abonnés sur les réseaux sociaux.

Parmi les afficionados de FIFA en NBA, Mike Conley Jr, Marc Gasol, Rudy Gobert, Gerald Green, Patrick Patterson, Terrence Ross ou encore John Wall figurent en bonne place. D’autres références du basketball comme Kobe Bryant, Kevin Garnett et Steve Nash sont aussi des amoureux du beau jeu qui n’aiment rien tant qu’imiter les exploits de leurs idoles sur les terrains virtuels. Toutefois, le nom du champion de FIFA en NBA ne souffre aucune contestation.

"Je joue à FIFA depuis que j’ai cinq ans", poursuit Capela, qui choisit généralement Manchester United ou le Paris Saint-Germain. "Je suis accro depuis que j’ai reçu FIFA 2000 à Noël. Je n’ai jamais trouvé d’adversaire à ma taille. En 19 ans, j’ai perdu quelques matches mais à chaque fois, j’avais le sentiment d’être le plus fort et j’ai toujours pris ma revanche."

La route de la FIFA eWorld Cup se poursuit ce week-end. Mais attention : le vainqueur de la prochaine Grande Finale risque fort de devoir relever un défi lancé par un géant de 2m08 !

Explorer le sujet

Articles recommandés