FIFA eWorld Cup 2019™

FIFA eNations Cup

Un futur avocat et un avenir radieux pour la Finlande

© Getty Images
  • "Sn1pguy" revient sur son expérience au sein de l’équipe de Finlande d’eFootball
  • Il évoque le développement de la discipline dans son pays
  • Il nous livre ses impressions sur l’eNations Cup et dévoile ses ambitions personnelles

Arrivée à Londres en toute discrétion pour disputer la FIFA eNations Cup™ 2019, la Finlande est repartie avec le respect de toute la communauté de l’eFootball. Au premier tour, le duo finlandais "MakezCR" et "Sn1pguy" a donné la réplique à l’Angleterre, à l’Afrique du Sud, à l’Arabie Saoudite et à la France, future lauréate de l’épreuve. Avec seulement deux places qualificatives pour la seconde phase, la mission s’annonçait difficile.

Contre toute attente, la Finlande a donné du fil à retordre aux autres géants du groupe. Les deux nuls obtenus en 1 contre 1 face au champion du monde saoudien "MsDossary7" et à son coéquipier "The Royal" ont ainsi fait couler beaucoup d’encre.

Quelques minutes après leur victoire en finale, les Français n’ont pas oublié de remercier les Finlandais pour leur coup de pouce décisif. "Si nous avons fini deuxièmes, c’est grâce aux Finlandais. Ils nous ont sauvés dans ce tournoi", confiait "Maestro". Effectivement, le nul arraché à l’Arabie Saoudite a permis à la France de s'adjuger l’ultime ticket pour la suite de la compétition.

Après leurs exploits londoniens, les deux gamers se tournent maintenant vers l’avenir. "FIFA est de plus en plus populaire en Finlande", assure "Sn1pguy" au micro de FIFA.com. "L'implication de la fédération a été très importante, cette saison. Elle nous a donné plus de visibilité. Normalement, la Finlande est plutôt adepte de la NHL. Le hockey sur glace est un sport très populaire et le champion de NHL eSport est finlandais. Dans ces conditions, il n’est pas facile de s’imposer pour un jeu comme FIFA."

Affilié au club norvégien de Tromso IL, "Sn1pguy" a commencé à fouler les pelouses virtuelles à l’époque de FIFA 06. "J’ai joué au football quand j’étais enfant et, comme beaucoup d’autres, je suis naturellement passé au jeu vidéo." Le jeune Finlandais n’a jamais eu à regretter de s’être lancé dans cette grande aventure. Aujourd’hui, il représente à la fois son club scandinave et son pays.

"Il y a quelques années, on parcourait le monde en solitaire. Aujourd’hui, on joue pour un club et on peut même être sélectionné en équipe nationale", confirme-t-il. "Autrefois, ces avantages étaient réservés aux footballeurs réels ; désormais, ils sont à notre portée. C’est génial."

Sn1pguy a donc officiellement représenté la Finlande pour la première fois à l’occasion de l’eNations Cup, un tournoi qui a réuni 20 pays issus de six confédérations pour désigner la meilleure sélection nationale de FIFA 19 d’EA SPORTS.

"C’est un concept qui me plaît", glisse "Sn1pguy". "Bien sûr, dans chaque tournoi, il y a des joueurs du monde entier, mais c’est intéressant de rencontrer les meilleurs Chinois ou de découvrir des pays plus modestes qui ont de grands joueurs. C’est bien de les voir travailler ensemble et affronter d’autres nations."

La vie après l’eFootball

S’il se consacre aujourd’hui à sa carrière de footballeur virtuel et aux nombreux déplacements qu’elle implique, "Sn1pguy" souhaite s’attaquer à un autre métier dans les années à venir. "Je suis inscrit dans une école de droit", explique-t-il. "Beaucoup de gens voient l’eSport comme une carrière à long terme, mais je sais qu’il me reste cinq ans au maximum avant de passer à autre chose. J’ai envie d’étudier le droit finlandais."

Avant de plaider devant les tribunaux de son pays, "Sn1pguy" entend bien faire ses preuves dans les compétitions numériques. L’eNations Cup est un premier pas dans la bonne direction, mais il n’entend pas en rester là.

© Getty Images

Explorer le sujet

Articles recommandés