FIFA Interactive World Cup 2009

FIFA Interactive World Cup 2009

FIFA Interactive World Cup 2009

Giuseppe triomphe à New York

Giuseppe Guastella celebrates winning the 2009 North American live event
© FIFA.com

Le Californien Giuseppe Guastella a créé la surprise ce samedi 4 avril en dominant "White" Mike LaBelle en finale des qualifications nord-américaines de la FIFA Interactive World Cup 2009. Organisée dans les locaux du très moderne Sony Wonder Lab sur Madison Avenue, au cœur de Manhattan, la compétition a tenu toutes ses promesses. Guastella n'a pas hésité à parcourir les quelque 5 000 kilomètres qui séparent la ville ensoleillée de San Pedro de la Grosse Pomme. Bien lui en a pris : au terme d'une séance de tirs au but marathon, l'outsider est finalement venu à bout du champion en titre.

"J'ai passé un nombre d'heures incalculable à m'entraîner pour en arriver là. Au final, c'est la défense qui a fait la différence. Certains joueurs se préoccupent un peu trop de faire le spectacle et de marquer le plus de buts possible. Moi, je crois que tout se joue à l'arrière", a expliqué le jeune étudiant de 23 ans. Guastella est pourtant un nouveau venu dans le monde des *gamers, *lui qui avoue ne pratiquer les jeux FIFA d'EA Sports™ que depuis un an, sur sa Sony PlayStation®3. Le nouveau champion d'Amérique du Nord sera bien entendu présent à Barcelone le 2 mai prochain pour y disputer la Grande Finale. Ce grand rendez-vous du football interactif sera l'occasion pour lui de se mesurer à quelques-uns des meilleurs joueurs de la planète.

Dans le public, une personne a apprécié en connaisseur les performances des huit finalistes. Il s'agit de Chuck Blazer, secrétaire général de la CONCACAF et membre du Comité Exécutif de la FIFA. "Je suis vraiment très impressionné par tous ces jeunes. Ils possèdent un talent extraordinaire. C'est un vrai plaisir de les voir jouer."

En route pour la finalePour Guastella, qui a gagné sa place pour le tournoi de New York via une épreuve de qualification en ligne, tout avait pourtant mal commencé. Battu d'entrée, le futur champion a su trouver les ressources nécessaires pour se relancer et finir en tête du Groupe B, grâce à une meilleure différence de buts. Son adversaire en finale, Mike LaBelle de Houston (Texas) affichait quant à lui une belle confiance. Il faut dire que le jeune homme de 19 ans était toujours invaincu à l'issue de la première phase, après avoir empoché sept points sur neuf. En demi-finale, LaBelle n'avait fait qu'une bouchée de son adversaire (4:2). Difficile d'imaginer deux champions plus différents au moment d'aborder la finale. En effet, le fossé entre l'insouciance du tenant du titre et le sérieux de son challenger était frappant.

Red Devils contre Red Devils
Dès le début, Guastella avait confié que son statut d'outsider ne lui posait aucun problème. Très vite, les fans ont pu découvrir que la réputation de joueur très tactique du Californien n'avait rien d'usurpé. En effet, si celui-ci s'était nettement imposé 5:1 en demi-finale, les spectateurs avaient dû patienter jusqu'en deuxième période avant d'assister à l'ouverture du score. Face à LaBelle, Guastella s'est tout d'abord attaché à empêcher le milieu de terrain de Manchester United de servir Cristiano Ronaldo en profondeur. Sur le terrain virtuel, les deux équipes semblaient de forces égales... et pour cause : les deux finalistes avaient choisi d'incarner les Red Devils *d'Alex Ferguson. Pour l'occasion, le tenant du titre avait donc opté pour un inhabituel maillot blanc, tandis que son adversaire évoluait dans ses couleurs traditionnelles. Malgré les efforts de Guastella, c'est bien LaBelle qui ouvrait le score par l'intermédiaire de Ronaldo, sur une magnifique volée. Ce but, inscrit au terme d'une longue période d'observation, a fait se lever le public comme un seul homme. Parmi les nombreux fans venus assister à la rencontre, l'ancien Montpelliérain Carlos *El Pibe Valderrama n'était certainement pas le moins enthousiaste.

Mais il était dit que Giuseppe ne repartirait pas les mains vides de son premier voyage à New York. Son égalisation à l'heure de jeu allait totalement relancer la partie. Malgré de bonnes occasions de part et d'autre, plus rien ne serait marqué jusqu'à l'issue du temps réglementaire. La prolongation s'avérait tout aussi stérile, de sorte que les deux hommes devaient se départager aux tirs au but. Plus de 20 tentatives auront été nécessaires avant qu'Edwin van der Sar et Guastella ne parviennent à détourner une frappe un peu trop molle de Carlos Tevez. Frustré, LaBelle frappait rageusement contre le panneau voisin. Soulagé et heureux, Giuseppe, lui, levait les bras au ciel. "C'est un grand moment pour moi, confiait le vainqueur après coup. Tous mes efforts ont été récompensés. Je tiens à remercier ma petite amie de m'avoir soutenu pendant toutes ces heures d'entraînement."

Rendez-vous à Barcelone
Guastella est donc qualifié pour la Grande Finale de Barcelone, où les 32 meilleurs joueurs de FIFA09 se sont donné rendez-vous. Loin de se laisser impressionner par l'ampleur de l'événement, le Californien n'a pas caché son ambition d'être sacré Joueur interactif de la FIFA 2009. "Je ne crois pas que je vais gagner, ajoute-t-il en souriant. J'en suis sûr. Je sais de quoi je suis capable et je n'ai jamais aussi bien joué. Alors, rendez-vous à Barcelone !"

Explorer le sujet

Articles recommandés

Flash Gordon Butler shows off his fists of FIFA09 fury after winning the FIWC South Africa Live Event.

FIFA Interactive World Cup 2009

"Flash Gordon" vainqueur à Johannesburg

29 mars 2009

Champion of France, Bruce Grannec.

FIFA Interactive World Cup 2009

Bruce tout-puissant en France

08 mars 2009

Giuseppe Guastella tops North America in the 2009 FIFA Interactive World Cup

FIFA Interactive World Cup 2009

Giuseppe Guastella tops North America in the 2009 ...

04 avr. 2009