FIFA eWorld Cup 2019™

FIFA eWorld Cup 2019™

FIFA eWorld Cup

Gomes, des kilomètres qui valent de l'or

  • Marcus Gomes a renoué avec la Coupe du Monde cette année
  • L'Australien a connu une saison FIFA 19 mémorable
  • Il évoque sa gratitude envers ses parents et la montée en puissance de son frère

Participation à la première FIFA eNations Cup sous le maillot de l'Australie, vice-champion de l'E-League australienne avec Melbourne City, retour en FIFA eWorld Cup : Marcus Gomes vient de boucler une nouvelle saison mémorable sur le circuit EA SPORTS FIFA.

Le joueur Xbox a parcouru des milliers de kilomètres depuis l'Australie afin de disputer des tournois qui l'ont mené à des destinations aussi lointaines que Hambourg pour les Global Series Playoffs et Londres pour la Grande Finale. Ces multiples périples ne lui ont cependant pas fait perdre le goût des compétitions FIFA.

"Quand j'ai commencé à jouer, je n'aurais jamais pensé prendre part à une Coupe du Monde, voyager dans le monde entier ou même gagner de l'argent grâce à FIFA", commente le gamer de 22 ans. "Je vis une aventure complètement folle. Il m'arrive de me pincer pour me convaincre que je ne rêve pas."

Un frère peut en cacher un autre

Une aventure qui a été rendue possible par les parents de Gomes. Ces derniers ont fui la guerre qui sévissait dans leur Timor oriental natal, pour se bâtir une nouvelle vie à Melbourne, où Gomes et ses deux frères ont grandi. "Mes parents sont ma plus grande source d'inspiration", confie Gomes. "Ils sont originaires du Timor oriental, une île juste au-dessus de l'Australie qu'ils ont quittée à cause de la guerre. Ma vie en a été transformée et je leur serai toujours reconnaissant d'avoir grandi ici, parce que les choses auraient pu être très différentes. Si je tiens autant à devenir le meilleur, c'est pour essayer de justifier la confiance qu'ils ont placée en moi en me laissant tenter ma chance dans l'eSports."

Marcus n'est pas le seul Gomes présent sur le circuit de l'eFootball. Son jeune frère Dillon compte parmi les plus brillants espoirs australiens et ne devrait pas tarder à faire son entrée dans les grands tournois. "Je pense vraiment qu'il est meilleur que moi ou au moins aussi bon", assure Marcus à propos de son cadet. "Nous jouons beaucoup et il me bat souvent. Il va finir par percer, comme beaucoup de jeunes joueurs FIFA."

Verrons-nous les frères Gomes jouer ensemble à FIFA 20 sur la scène mondiale ? "Participer tous les deux à une compétition, surtout la Coupe du Monde, serait génial", répond Marcus. "Nous y sommes presque arrivés à deux reprises. Il a perdu deux finales en qualification cette année. Il y a deux ans, je n'aurais jamais cru possible d'aller dans un autre pays avec mon frère pour disputer un tournoi FIFA à ses côtés."

Articles recommandés