FIFA Interactive World Cup 2008

FIFA Interactive World Cup 2008

FIFA Interactive World Cup 2008

"Gracias Berlin" - La fièvre électronique s'empare de la capitale

FIFA Interactive World Cup 2008 Grand Final
© Action Images

" Gracias Berlin" - La capitale allemande a profité de la Grande Finale de la FIFA Interactive World Cup pour se présenter une fois de plus sous son meilleur jour. Les amateurs de jeux EA Sports étaient venus nombreux au Sony Center de la place Potsdam pour suivre au plus près les exploits des rois de la scène interactive et s'essayer aux diverses animations proposées. Sur une quinzaine d'écrans disposés autour de la scène, les curieux ont ainsi pu tester les dernières nouveautés du monde vidéo-ludique en profitant des conseils de quelques spécialistes présents parmi la foule.

Les buts dessinés sur des murs, le football de table et un programme musical varié ont également contribué à faire de cet événement une grande fête pour tous les participants. Les envolées de John Farnworth, champion reconnu de football free-style, et les textes plein de poésie de Das Bo, le rapport d'origine bosniaque, ont rencontré un franc succès auprès des visiteurs. Ce dernier a largement contribué à l'excellente ambiance qui régnait dans le Sony Center en s'adressant régulièrement à son public. Dans un autre domaine, le groupe de break-dance "Flying Steps" a lui aussi suscité l'admiration des spectateurs. "L'ambiance, la foule... tout cela est fantastique", s'émerveillait le Néo-zélandais Hoani Skipper, l'un des 32 finalistes.

L'ancien international ghanéen Anthony Baffoe, premier joueur africain à évoluer en Bundesliga, était l'un des animateurs attitré de la compétition. "On se serait cru dans un vrai de tournoi de football. Comme dans toutes les compétitions, les choses sont rapidement devenues très sérieuses. Pour réussir ici, il faut certes une grande dextérité, mais aussi un certain sens tactique et une connaissance approfondie du football en général", explique Baffoe, qui fête ce dimanche son 42ème anniversaire. Fredi Bobic, ancien du VfB Stuttgart, du Borussia Dortmund et du Hertha Berlin, était également présent pour assister à l'événement.

Kevin-Prince Boateng, transféré à Tottenham l'été dernier, était lui aussi dans les allées du Sony Center. Né à Berlin, le jeune espoir du football allemand venu en voisin n'a pas caché qu'il faisait lui aussi partie des "accrocs" de la console.

Si les visiteurs ont passé une belle journée, il n'en fut pas de même pour Chris Bullard et Andries Smit, deux anciens Joueurs Interactifs de la FIFA. Tous deux ont été éliminés dès le premier tour. Pourtant, avec une belle sportivité, Smit, vainqueur de l'édition 2007, reconnaissait : "Il règne ici la même ambiance que pendant la Coupe du Monde 2006".

L'Allemand Marko Krivokapic a lui aussi fait part de son enthousiasme : "Il y a tellement de gens ici que j'ai l'impression de jouer à domicile. J'espère que la pression ne sera pas trop forte", disait-il avant le début de la compétition. Finalement, le soutien du public ne lui aura pas permis de dépasser le stade des quarts de finale. "Cela fait tout de même plaisir de participer à un événement de cette ampleur. C'était une journée géniale !"

Articles recommandés

FIFA Interactive World Cup 2008 - atmosphere

FIFA Interactive World Cup 2008

FIFA Interactive World Cup 2008 - atmosphere

24 mai 2008