FIFA Interactive World Cup 2013

FIFA Interactive World Cup 2013

Grannec : "C'est le fruit du travail"

© FIFA.com

Le Français Bruce Grannec ne sourit pas, ou presque pas. La Machine, comme il est surnommé sur le circuit, vient de battre le Mexicain Andrei Torre Vivero dans la Grande Finale de la FIFA Interactive World Cup 2013 à Madrid, mais il ne se laisse aucunement submerger par l'émotion. "Je le connais bien. Il a une carapace mais dans le privé, c'est un garçon drôle et ouvert", s'excuse Sasha, son inséparable manager.

Le champion du monde en titre et double vainqueur de l'épreuve - il avait déjà été sacré en 2009 - est un vrai professionnel de la console et il éclabousse de son talent, en compagnie de son équipe de travail, un circuit de plus en plus populaire. "Je suis très heureux, même si ça ne se voit pas. C'est ma manière de m'exprimer", confie Grannec à FIFA.com, le trophée entre les mains.

Sa victoire 1:0, grâce à un but marqué sur une lourde frappe du pied droit de Cristiano Ronaldo, vient de lui rapporter 20 000 dollars et une invitation au Gala FIFA Ballon d'Or de l'année prochaine. Cela suffit au bonheur de toute son équipe de travail, qui fait la fête autour de lui. C'est logique, si on se souvient de la pression qui pesait sur les épaules du joueur et de son entourage après une première journée difficile du point de vue des résultats.

"Je me suis vu éliminé et je me suis dit à moi-même : 'tu ne peux pas sortir du tournoi comme ça'. C'est pourquoi à partir du deuxième jour, je me suis dit qu'il me restait six finales à jouer. Je suis très satisfait de les avoir toutes gagnées. Il y avait une pression énorme", affirme-t-il.

Compliqué jusqu'au boutBruce, qui a été suivi de près par la presse de son pays pendant toute la durée du tournoi, n'a pas eu la partie facile au Teatro Goya de Madrid. Bien au contraire, il a souffert jusqu'à l'ultime seconde de la finale quand Andrei Torre Vivero, face au but vide, a manqué une occasion incroyable d'égaliser et de s'offrir une prolongation.

"Moi aussi, je l'ai vu au fond. Je crois que la différence est que le Real Madrid, mon équipe, est meilleur dans la finition que la sélection brésilienne, l'équipe d'Andrei. Et puis il faut un peu de chance, n'est-ce pas ? L'année dernière, j'ai perdu la finale aux tirs au but. Aujourd'hui, je l'ai gagnée sur des détails. Qui sait, c'est peut-être lui qui gagnera la prochaine", ajoute-t-il en référence à son adversaire, qu'il avait battu 5:0 en phase de groupes.

"Je savais que ce serait différent cette fois, parce qu'il n'utilisait pas Barcelone et sa défense à trois. Avec le Brésil et sa ligne de quatre arrières, il a réussi une journée magnifique et je m'attendais à affronter un joueur complètement différent", analyse celui dont la carrière a donné lieu à un documentaire.

En guise de conclusion, serré de près par une armada de journalistes, le nouveau champion du monde plaisante au sujet de son manager, qui ne supporte pas la pression et s'absente durant ses matches - "Mes amis sont comme ça, ils me laissent tout seul dans les situations extrêmes !" -, avant de dire qu'il est impatient d'être à Zurich et de rencontrer les meilleurs footballeurs du monde. "Je ne sais pas ce que je vais faire avec l'argent, mais je vais le partager avec mes amis et ma famille. L'important est ce nouveau titre, car c'est le fruit du travail, et le fait d'être champion du monde", conclut-il.

Explorer le sujet

Articles recommandés

FIFA Interactive World Cup 2013

Albiol : "Je suis un passionné de jeux vidéo"

06 mai 2013

FIFA Interactive World Cup 2013

Les finalistes prennent du bon temps avant la Gran...

08 mai 2013

FIFA Interactive World Cup 2013

La Grande Finale en images

08 mai 2013

FIFA Interactive World Cup 2013

FIWC 2013 : Première journée à Madrid

06 mai 2013

FIFA Interactive World Cup 2013

Deuxième journée, première surprise

07 mai 2013

FIFA Interactive World Cup 2013

Karembeu, ambassadeur actif du football interactif

07 mai 2013

FIFA Interactive World Cup 2013

Madrid 2013 en 13 chiffres

29 avr. 2013

FIFA Interactive World Cup 2013

Une première journée pleine de surprises

06 mai 2013