FIFA eWorld Cup 2019™

FIFA eWorld Cup 2019™

FIFA eNations Cup

'Honeybadger', gamer et globe-trotter 

Henry Blackmore of New Zealand poses
© Getty Images
  • "Honeybadger" est le meilleur gamer néo-zélandais
  • Le joueur de 23 ans s’est lancé à plein temps dans l’eFootball
  • Il évoque l’équipe Hashtag United et son avenir

Le haut niveau sportif est fait de sacrifices et l’eFootball n’échappe pas à la règle. "Honeybadger", passionné qui sillonne le monde entier pour participer à différents tournois internationaux, le sait bien. Le Néo-Zélandais a récemment parcouru 40 000 kilomètres depuis Londres afin de prendre part au championnat national de Nouvelle-Zélande, organisé à Auckland, à l’issue duquel il a validé son billet pour la FIFA eNations Cup™ 2019.

"J’ai participé aux qualifications en ligne. J’ai joué à FIFA pendant 24 heures consécutives, sans m’arrêter", raconte-t-il au micro de FIFA.com. "Je me suis qualifié le samedi, puis je me suis envolé pour la Nouvelle-Zélande le mercredi. J’y ai disputé deux matches et je suis rentré."

Gamer à temps complet

"Je vis en Angleterre aujourd'hui. L’année dernière, alors que j’habitais encore en Nouvelle-Zélande, je me suis rendu en Europe à quatre reprises. J’y ai passé quatre ou cinq mois, en restant plus de deux semaines à chaque fois. Le décalage horaire n’a donc pas été un problème", poursuit-il. "Pour ceux qui viennent d’Australie ou de Nouvelle-Zélande, c’est un très long voyage. Certains joueurs australiens viennent si souvent pour participer à des événements qu’ils sont rarement chez eux en ce moment."

Malgré tous ces sacrifices, "Honeybadger" reste fidèle à sa devise : répéter les efforts. Et le Grand Finaliste 2018 de la FIFA eWorld Cup™ savoure pleinement son activité de gamer à temps complet. "Mon travail n’est pas monotone, je ne connais pas la routine. Lorsque j’étais à l’université, je travaillais chez KFC et je répétais les mêmes gestes à longueur de journée", affirme-t-il. "Désormais, je ne fais jamais la même chose d’un jour à l’autre. Parfois, je vais jouer pour mon pays et d’autres fois, je vais m’entraîner ou me pencher sur les réseaux sociaux. Je ne changerais de métier pour rien au monde. La liberté de choisir mes activités est ce que je préfère. Ces trois dernières années ont été incroyables."

Membre professionnel de l’équipe Hashtag United, premier club de football dans le domaine de l’eSports, "Honeybadger" s’est installé en Angleterre en novembre 2018 et se dit ravi de pouvoir se consacrer pleinement à sa passion.

"C’est ma première année en tant que gamer à temps complet", précise-t-il. "L’an passé, j'étais en cinquième année d’études. C’était assez intense. J’adore jouer pour Hashtag United. Je pratique également le football dans la vraie vie. C’est génial de s'investir avec d'autres joueurs."

Un avenir tout tracé

Grâce à l’explosion de l’eFootball ces dernières années, les opportunités se multiplient pour les joueurs. S’il a disputé toutes les compétitions majeures sur la scène internationale et compte bien continuer ainsi, "Honeybadger" reste lucide quant à son avenir. "J’ai 23 ans désormais et je continuerai l’eFootball tant que j’en tirerai du plaisir", admet le Néo-Zélandais, qui dispose d’un double diplôme en commerce et en sciences humaines. "Tout dépend de ce qui se présentera sur ma route. Quoi qu’il en soit, j’aimerais travailler dans le domaine de l’eSports."

"J’adorerais m’occuper de joueurs. D’ailleurs, je m’entends bien avec beaucoup de gamers. Je suis avant tout une personne sociable. Je ne sais pas quand j’arrêterai de jouer. Je verrai comment les choses évoluent et où le vent me mènera", conclut-il.

Articles recommandés

The players pose for a group picture prior to competition during previews of the FIFA eNations Cup 2019

FIFA eNations Cup

La FIFA eNations Cup en 10 leçons

18 avr. 2019

Learn Chinese with eFootball stars

FIFA eWorld Cup 2019

Learn Chinese with eFootball stars

20 avr. 2019

Marcus Jorgensen of Denmark poses

FIFA eNations Cup

L'eFootball au pays des pros 

25 avr. 2019