FIFA eWorld Cup 2019™

FIFA eWorld Cup 2019™

FIFA eClub World Cup

KiNG eSports couronné  !

  • KiNG eSports remporte la 3e édition de la FIFA eClub World Cup
  • Les leaders des classements Xbox et PlayStation font le spectacle à Londres
  • KiNG devient la première organisation eSport à inscrire son nom au palmarès de l’épreuve

Au terme d’un dénouement extraordinaire à Londres, KiNG eSports est devenue la deuxième équipe à soulever le trophée de la FIFA eClub World Cup, après deux années de domination danoise.

Avant même le coup d’envoi de la compétition, la première organisation eSport à obtenir le titre très convoité de meilleure équipe de la planète était donnée largement favorite. Au bout du compte, "nicolas99FC" et le double lauréat de la FUT Champions Cup "Tekkz" n’ont pas déçu.

La deuxième journée du tournoi était manifestement placée sous le signe du suspense. Toutes les équipes en lice ont lutté vaillamment, mais il ne pouvait y avoir qu'un vainqueur. Retour sur les résultats de ce 10 février.

Le vainqueur

KiNG eSports

Favori d’entrée grâce à la présence dans ses rangs des leaders des classements des FIFA Global Series sur PlayStation et Xbox, KiNG était considéré comme l’équipe à battre dans cette édition 2019.

Si les futurs lauréats de l’épreuve ont nettement dominé les manches deux et trois de la première journée, ils ont dû batailler ferme pour s’adjuger le titre le lendemain. "Tekkz" et "nicolas99fc" ont tour à tour mordu la poussière en un contre un, obligeant leur équipe à disputer un troisième match. Sèchement battu 4-0 par Futbolist en demi-finale, l’Argentin a même semblé perdre confiance.

Mais les deux hommes ont fait preuve d’une cohésion extraordinaire à chaque fois qu’ils se sont retrouvés ensemble sur les pelouses virtuelles. De retour à leur meilleur niveau pour la finale, ils n’ont fait qu’une bouchée de Dijon, empochant au passage un chèque de 40 000 dollars.

Ça faisait un moment que je n’avais plus gagné. Je perds toujours en demi-finale, alors vous pouvez être sûr que je vais diffuser le résultat de ce soir. Tout le monde croyais que j’allais rentrer dans le rang après la dernière mise à jour, mais je suis toujours là !

"Tekkz" avait deux mots à dire à ses détracteurs

Le finaliste

Dijon FCO

Personne ne s’attendait vraiment à retrouver le club français en finale, d’autant que ses deux représentants n’étaient pas particulièrement en vue ces derniers temps. "Moolzn" était même le plus mal classé des 32 concurrents présents à Londres ce week-end. Prêtés par la très respectée Team Vitality, les deux gamers avaient tout de même pour eux une belle carte de visite.

Après une fin de saison dernière gâchée par la maladie, "Herozia" s’est imposé comme l’un des hommes en forme du moment. Pour preuve, le Dijonnais n’avait perdu qu’une fois avant la finale, à l’occasion d’un deux contre deux face à la Team Vitality. Les Bourguignons ont démontré qu’il faudrait compter avec eux en sortant Manchester City dès le début de la seconde phase. Ils sont ensuite venus à bout du FaZe Clan, mais leur belle aventure a connu une fin abrupte face à KiNG, en finale.

Nous n’étions pas favoris. Nous avons tout donné en finale, mais ça n’a pas été facile. Malgré tout, nous sommes fiers de ce que nous avons accompli

"Moolzn" revient sur le parcours de son équipe

À retenir

Des quarts de folie

Alors que la qualification aurait pu se jouer à l’issue des deux duels en un contre un, les quatre demi-finalistes ont tous dû en passer par l’épreuve des matches à deux contre deux pour valider leur billet. La tension était palpable à chaque rencontre : Futbolist a fait la différence en prolongation, tandis que FaZe Clan a battu l’Ajax au terme d’une incroyable séance de tirs au but.

"C’est dur, mais il faut accepter la défaite et passer à autre chose", confiait "Ajax Dani" à l’issue de la partie. "Ce titre de champion du monde était très important pour le club. Nous avons obtenu de bons résultats pendant les qualifications. Aujourd’hui encore, nous avons bien joué mais une défaite aux tirs au but, ce n’est pas rien. C’était une loterie et nous avons perdu."

Dijon sauve l'honneur des clubs

Quatre des sept clubs de football engagés dans la compétition étaient encore présents à l’entame de la deuxième journée : l’Ajax, Manchester City, Wolverhampton Wanderers et Dijon. Si les clubs ont tout de même réussi à faire jeu égal avec les organisations eSport en finale, les quarts de finale ont été dévastateurs.

Dijon était le seul représentant des clubs en demi-finale. Au fil du tournoi, les organisations spécialisées dans l'eSport ont pris l’ascendant sur leurs rivaux, grâce notamment au FaZe Clan, à Futbolist et KiNG.

Les noms à retenir

Malgré son échec en demi-finale, Futbolist, première équipe turque à disputer la FIFA eClub World Cup, n’a laissé personne indifférent à Londres. Chaque but de la formation turque a suscité une véritable vague d’enthousiasme dans la salle. Après avoir sorti les Wolves durant la prolongation du duel à deux contre deux, les Turcs ont donné du fil à retordre aux futurs champions. Il faudra certainement garder un œil sur "Sanchez" et "Isopower" dans les semaines et les mois à venir.

Articles recommandés

Nicolas Villalba (L) and Donovan Hunt of KING eSports compete during the FIFA eClub World Cup 2019

FIFA eClub World Cup

Brondby éliminé, les favoris bien lancés

09 févr. 2019

FIFA eClub World Cup 2019

FIFA eClub World Cup

La FIFA eClub World Cup commence maintenant !

08 févr. 2019

Dani 'Dani' Hagebeuk

FIFA eClub World Cup

Cinq équipes à suivre

05 févr. 2019

General view of the FIFA eClub World Cup venue

FIFA eClub World Cup

La FIFA eClub World Cup 2019 en un coup d’œil

06 févr. 2019