FIFA eWorld Cup 2019™

FIFA eWorld Cup 2019™

FIFA eClub World Cup

La FIFA eClub World Cup en chiffres

FIFA eClub World Cup 2019 - Group Stage
© Getty Images
  • Les leaders prennent le large
  • Une pluie de buts et de victoires pour les nouveaux champions du monde
  • Une remontée spectaculaire au classement des FIFA Global Series pour l’un des finalistes

Pendant 72 matches, 32 gamers répartis en 16 équipes ont lutté pour mettre la main sur le trophée de la FIFA eClub World Cup. Logiquement, ces joutes numériques ont produit un nombre conséquent de statistiques et de chiffres.

FIFA.com a réuni pour vous les plus significatifs.

100000

c’est la somme, en USD, que l’ensemble des participants se sont partagée. En succédant à Brondby au palmarès de l’épreuve, KiNG eSports a empoché un chèque d’USD 40 000.

10900

comme le nombre de points que totalisent "nicolas99fc" et "Tekkz" au classement des FIFA Global Series suite à leur succès. Avant leur arrivée à Londres, les deux hommes caracolaient déjà en tête de leurs classements respectifs, avec 7 900 points à eux deux. Désormais, "Tekkz" semble s’être définitivement détaché en tête de la division Xbox. Il compte en effet 3 900 points d’avance sur son premier poursuivant, le champion du monde en titre, "Msdossary" (2 134 points).

210

soit le nombre de places gagnées au classement par "Moolzn" (Dijon FCO) à l’issue de la finale. Le Français était le participant le moins bien classé à la veille du tournoi ; il occupe désormais le 19ème rang et peut espérer prendre part aux Global Series Playoffs. Seuls les 16 premiers sont qualifiés pour cette épreuve. Grâce aux 850 points pris à Londres, le Dijonnais n’est plus qu’à 18 longueurs du précieux sésame.

48

comme le nombre de buts inscrits par KiNG pendant le week-end. Les nouveaux champions du monde sont donc à la fois les meilleurs buteurs et l’équipe la plus prolifique de cette édition 2019. Avec une moyenne de 2,82 buts par match (en 17 rencontres), ils devancent largement Imperial (2,41), dont le parcours s’est arrêté en quarts de finale, et les demi-finalistes Futbolist (2,26).

47

c’est le nombre de buts marqués lors des matches de NoFuchsGiven, l’équipe la plus spectaculaire du tournoi. La formation lancée par Christian Fuchs (Leicester City) comptait dans ses rangs les deux finalistes de la FIFA Interactive World Cup 2016, "Al-Bacha" et "Dragon". Parfois distraits en défense mais toujours prêts à aller de l’avant, les deux gamers ont fait le bonheur du public londonien. Malheureusement pour eux, leur défaite lors du dernier match de groupe leur a fermé les portes de la seconde journée de compétition.

6

comme le nombre de victoires consécutives remportées par KiNG durant la phase de groupes. Aucune équipe n’a fait mieux sur l’ensemble du tournoi. Souvent dominateurs, les futurs lauréats de l’épreuve ont inscrit 22 points samedi (un record), après n’avoir pourtant remporté qu’un seul de leurs trois premiers matches.

4

les clubs de football et les organisations eSports comptaient le même nombre de représentants à l’issue de la phase de groupes. Manchester City, Wolverhampton Wanderers, l’Ajax et Dijon ont franchi le premier obstacle en compagnie de KiNG, du FaZe Clan, d’Imperial et de Futbolist.

4

comme le nombre de quarts de finale dont le sort s’est décidé à l’issue du duel à deux contre deux. Introduits en 2019, ces matches ont servi à départager les équipes au meilleur des trois manches. Lors des quarts de finale, la qualification s’est parfois jouée en prolongation ou aux tirs au but.

2

soit le nombre de titres remportés par Brondby avant cette nouvelle édition. En effet, les Danois régnaient en maîtres sur la FIFA eClub World Cup depuis ses débuts. Malgré la présence dans leurs rangs de "Fredberg", qui avait participé au sacre de son équipe en 2018, les tenants du titre ont tiré leur révérence à l’issue de la phase de groupes.

Articles recommandés