FIFA eWorld Cup 2020™

FIFA eWorld Cup 2020™

FIFA eClub World Cup

Les as du micro jugent les rois des manettes

Richard Buckley and Brandon Smith - FIFA eWorld Cup
© Getty Images
  • La FIFA eClub World Cup aura lieu à Milan du 7 au 9 février
  • Richard Buckley et Brandon Smith livrent leurs pronostics à l’approche du tournoi
  • Présentations : Groupe A_ | Groupe B | Groupe C | _Groupe D

Le public qui suivra la couverture officielle de la FIFA eClub World Cup 2020™ devrait retrouver des voix connues. En effet, les meilleures équipes de la planète ne sont pas les seules à s’être donné rendez-vous à Milan, en Italie : Richard Buckley et Brandon Smith seront également présents pour délivrer leurs analyses inspirées aux côtés de deux autres commentateurs, Mark "Onset" Hatcher et Dan Gaskin.

Les trois journées de compétition seront retransmises en direct et en streaming sur FIFA.com et FIFA.gg, entre autres. À l’approche de cet événement, FIFA.com a rencontré Buckley et Smith pour tenter d’en savoir un peu plus sur ce qui nous attend.

Brandon Smith and Richard Buckley
© Getty Images

La FIFA eClub World Cup débarque à Milan pour la première fois. Qu’est-ce que ça vous inspire ?

Richard Buckley : Les précédentes FIFA eClub World Cups ont eu lieu à Londres et à Paris. Aujourd’hui, c’est au tour de Milan. Milan est une grande ville de football et ce tournoi me semble bien adapté pour découvrir de nouveaux horizons.

Brandon Smith : Nous avons eu la chance de couvrir les précédentes éditions, mais c’est toujours agréable d'évoluer dans un nouvel environnement. C’est la première fois que nous allons en Italie pour un tournoi FIFA eSports. Je suis impatient d’y être.

Trois équipes italiennes figurent sur la ligne de départ : Mkers, Team Qlash et l'AS Rome. Évoluer à domicile peut-il être un avantage dans une telle compétition ?

RB : Oui, mais si vous regardez le niveau de cette FIFA eClub World Cup, il s’agit du tournoi en 2 contre 2 le plus relevé de l’histoire, à égalité avec la FIFA eNations Cup. Quelle que soit l’équipe qui s’imposera, qu’elle soit italienne ou autre, elle n’aura sûrement pas volé son titre, quand on se penche d’un peu plus près sur la liste des participants.

BS : Ça fait un moment qu’on attend que des pays comme l’Espagne ou l’Italie prennent le taureau par les cornes dans les compétitions FIFA car, pour l’heure, la scène reste dominée par la France, l’Allemagne et l’Angleterre. Mkers, Team Qlash et l’AS Rome tiennent là une superbe opportunité.

FIFA eClub World Cup 2020
© FIFA.com

On retrouve quelques joueurs de renom cette année. Qui sont vos favoris et pourquoi ?

_RB_ : Difficile d’ignorer Fnatic. "Tom" a fini deuxième du tableau PlayStation lors de la Phase III de la FUT Champions Cup à Atlanta et il jouera avec "Tekkz", l’un des meilleurs gamers au monde à l’heure actuelle. FaZe Clan me semble également très bien armé et "Tass" a une revanche à prendre. On parle un peu moins de Team Qlash, mais elle devrait faire partie des favoris. "DrNightWatch" et "QLASH_Crazy" vont faire des dégâts, d’autant que le premier a beaucoup à gagner. Une victoire en FIFA eClub World Cup pourrait le propulser dans une autre dimension.

BS : Il y a tellement d’excellents joueurs présents cette année, de "HugeGorilla" à "Tekkz"... Il y a aussi de grandes équipes comme Manchester City, qui compte dans ses rangs "Shellz" et "Ryan". Je vois les formations du Groupe A un cran au-dessus. C’est un groupe qui s’annonce très intéressant avec NEO, Hashtag United, FaZe Clan, Infinity, Nordavind et l’Olympique Lyonnais.

L’an dernier, Dijon s’est invité en finale. Qui peut déjouer les pronostics cette année ?

_RB_ : Pourquoi pas Nordavind ? J’ai vu "NVD_Hyper" et "NVD_Arkoo" en Norvège lors de l’eSerien et ils m’ont fait très bonne impression. Ils ont les moyens de passer le premier tour et de bousculer les favoris.

_BS_ : Pour ma part, je mise sur Ellevens. L’équipe a été fondée il y a quelques mois seulement, mais elle compte dans ses rangs "EthxnH", qui s’est illustré pendant la FUT Champions Cup à Atlanta. On retrouvera également "PResende7", qui a disputé plusieurs Grandes Finales et qui a participé à de nombreux tournois.

Richard Buckley and Brandon Smith
© Getty Images

Les matches en 2 contre 2 vont jouer un grand rôle à Milan. Qu’est-ce qui vous attire le plus dans ce format ?

RB : C’est un mode de jeu que j’aime bien car, souvent, on est seul face à sa manette dans les matches de FIFA eSports. En cas de problème, on ne peut s’en prendre qu’à soi-même. En double, il faut communiquer, réfléchir à sa stratégie et essayer de mettre au point des combinaisons avant le tournoi. La dynamique est différente. Quand on passe à côté de son match, il faut affronter le regard de son partenaire. Tout le monde n’est pas capable de gérer cette situation. À l’inverse, comment rester concentré lorsqu'on a l’impression de survoler les débats ? Les difficultés rencontrées en dehors du terrain sont au moins aussi intéressantes que ce qu’on voit à l’écran.

BS : Ce format fonctionne très bien car il est rarement utilisé. On ne le voit qu’à deux occasions : pendant la FIFA eNations Cup et pendant la FIFA eClub World Cup. Si tous les tournois s’y mettaient, il perdrait sans doute de sa magie. Je trouve le côté collectif très intéressant. Les célébrations sont souvent un peu folles. Il y a des actions de jeu qui sont très sympas à commenter. On l’a vu l’année dernière en FIFA eNations Cup, avec les Portugais "Tuga" et "RastaArtur". J’ai hâte de revivre ce genre de moments à Milan !

Articles recommandés

FIFA eClub World Cup 2020 to take place in Milan

FIFA eClub World Cup

Tout savoir sur la FIFA eClub World Cup 2020

03 févr. 2020

Ryan Pessoa (L) and Shaun Springette of team Manchester City react during the FIFA eClub World Cup 2019

FIFA eClub World Cup

Cinq équipes à suivre

02 févr. 2020

Frederik Fredberg of Brondby reacts during the semi-final at the FIFA eClub World Cup

FIFA eClub World Cup

La FIFA eClub World Cup en trois temps

01 févr. 2020

Tassal Ruhan of England known as Tass poses for a portrait

FIFA eClub World Cup

Prêts à créer la surprise

04 févr. 2020