FIFA eWorld Cup 2019™

FIFA eNations Cup

Les eFootballeurs partagent leur expérience

© Getty Images
  • La FIFA eNations Cup marque un tournant important dans l’histoire de l’eFootball de compétition
  • Pour la première fois, des eFootballeurs ont officiellement représenté leurs pays
  • Les stars de l’eFootball reviennent sur cette expérience

La FIFA eNations Cup™ 2019 marque un tournant important dans l’histoire de l’eFootball de compétition. En effet, des eFootballeurs ont officiellement représenté leurs pays pour la première fois. Soutenus par leurs associations membres respectives, 20 pays étaient représentés à Londres. Au terme d’une compétition épique, la France est repartie avec le titre de meilleure équipe nationale au monde.

FIFA.com a rencontré plusieurs participants afin de recueillir leurs impressions sur leur nouveau statut.

Honneur et prestige

"Megabit" - Allemagne : "C’est le plus grand des honneurs. Il y a encore deux ans, je n’aurais jamais rêvé de vivre une telle expérience. Pour moi, c’est le tournoi le plus important après la FIFA eWorld Cup. C’est une question de fierté. Nous voulons tous faire honneur à nos couleurs. J’ai été choisi parmi de nombreux professionnels allemands. Je ne peux pas imager de plus belle récompense."

"Marcuzo" - Danemark : "Je vais représenter officiellement le Danemark. Ce sera certainement l’un des temps forts de ma carrière. J’ai déjà réalisé de grandes choses : j’ai joué pour Manchester City, j’ai gagné la eClub World Cup, j’ai fini parmi les quatre premiers de l’eWorld Cup l’année dernière... mais cet événement aura toujours une place à part."

© Getty Images

"Shiaan120" - Afrique du Sud : "Jusqu’à présent, nous ne représentions que nous-mêmes. Aujourd’hui, avec l’eNations Cup, les pays sont à l’honneur. J’ai vraiment le sentiment de jouer pour l’Afrique du Sud."

"Dani" - Pays-Bas : "C’est la deuxième fois que je représente les Pays-Bas. La première fois, il ne s’agissait que d’un simple match ; aujourd’hui, ce sera dans le cadre d’un vrai tournoi. J’ai beaucoup de chance de participer à toute première eNations Cup et d’être le numéro un néerlandais sur Xbox."

Une lourde responsabilité

"F2Tekkz" - Angleterre : "Quand j'ai représenté Liverpool en ePremier League, il m’a fallu attendre le premier match pour prendre la mesure de l’événement. À ce moment-là, je me suis senti un peu intimidé. C’est la même chose avec l’Angleterre. Je n’ai vraiment pas envie de décevoir mes compatriotes."

"I5IZidane10" - Espagne : "Cette compétition n’est pas comme les autres. Ça n’a rien à voir avec le fait de jouer pour son compte. Cette fois, nous représentons notre pays et tout ce qui va avec. Nous représentons tous ceux qui jouent à FIFA en Espagne. Espérons que tout se passera bien ! La pression est énorme, mais c’est aussi une source de motivation supplémentaire."

© Getty Images

"Yagocai" - Argentine : "J’essaye de ne pas trop y penser, mais je sais que nous avons des milliers de supporters. C’est une chance. Ce tournoi s’annonce comme l’un des plus importants de ma carrière. J’espère avoir la chance de vivre à nouveau de telles émotions."

"Marcus Gomes" - Australie : "La pression est encore plus forte lorsqu'on représente son pays. J’ai représenté mon club, mais je n’ai jamais encore jamais joué en sachant que tout ce que je vais faire se retrouvera sur les comptes officiels de l’Australie, des Socceroos et des Matildas sur les réseaux sociaux. J’ai l’impression d’avoir été appelé en équipe nationale. Dans un sens, c’est ma première sélection."

Le soutien des associations membres

"Sn1pguy" - Finlande : "C’est un honneur, même si je sais que tout le monde dit la même chose. Je trouve ça très sympa que les fédérations nationales s’intéressent à FIFA, en plus du football réel. Les autres tournois étaient sérieux à leur manière, mais la présence d’équipes nationales et la participation des fédérations nationales donnent à celui-ci un caractère très officiel."

"Honeybadger" - Nouvelle-Zélande : "Cette fois, la fédération a mis le paquet. L’an dernier, j’avais déjà le sentiment de représenter la Nouvelle-Zélande dans les différentes compétitions auxquelles j’ai participé, mais l’eNations Cup est encore une autre histoire. La Nouvelle-Zélande s’est prise au jeu. Nous avons organisé notre propre tournoi de qualification et la fédération nous a offert des tenues officielles."

© Getty Images

"MakezCR" - Finlande : "Avec le soutien des fédérations, les joueurs ont l’impression de participer à quelque chose d’important. Ce tournoi a quelque chose de très officiel. Tout le monde rêve de représenter son pays. J’ai joué au football dans ma jeunesse. J’aurais adoré représenter la Finlande. Je n’ai pas réussi à réaliser mon rêve sur le terrain, mais j’ai la chance de le vivre aujourd’hui, avec une manette."

"GGGodfather-" - États-Unis : "Je suis très fier de faire partie des premiers eSportifs à représenter les États-Unis. Le soutien de la fédération américaine donne évidemment une saveur particulière à cet événement. Avant, je représentais les États-Unis ; désormais, je fais partie d'une organisation et je représente l’ensemble du football américain. On me traite pratiquement comme un athlète. Globalement, la fédération nous a beaucoup aidés."

Articles recommandés

FIFA eNations Cup

La FIFA eNations Cup en 10 leçons

18 avr. 2019

FIFA eNations Cup

La France dans l'histoire

14 avr. 2019

FIFA eNations Cup

Argent content pour l'Argentine

19 avr. 2019