FIFA eWorld Cup 2019™

FIFAisLimitless

Les grands champions de l’histoire de la FIFA eWorld Cup

© Getty Images
  • Retour sur les parcours d’Aldossary, Grannec, Ealing, Alshehri et Rosenmeier
  • Découvrez comment tout a commencé et revivez leur voyage vers le titre suprême
  • Coup de projecteur sur les vainqueurs de la FIFA eWorld Cup

Dans le cadre de la campagne #FIFAisLimitless, les plus grands champions de la FIFA eWord Cup™ se dévoilent. Rejoignez #FIFAisLimitless et racontez-nous votre histoire d’eFootballeur sur Facebook ou sur Twitter.

Mosaad Aldossary **– le tenant du titre

Pseudonyme : "Msdossary"**

  • Champion du monde 2018
  • eSportif console de l’année 2018

En 2017, "Msdossary" s’engage avec l’équipe Rogue. Dès le mois d’avril 2018, il crée la surprise en remportant la FUT Champions Cup à Manchester. Un mois plus tard, il valide son billet pour la FIFA eWorld Cup 2018 lors des Playoffs d’Amsterdam.

À Londres, Mosaad devance les 31 meilleurs spécialistes de FIFA et devient le second Saoudien à remporter la FIFA eWorld Cup.

Dans la foulée, il est élu eSportif console de l’année lors de la cérémonie des eSports Awards 2018 organisée dans la capitale britannique.

Bruce Grannec **– le double champion

Pseudonyme : "The Machine"**

  • Champion du monde 2009 et 2013
  • Finaliste en 2012

Sacré meilleur joueur de FIFA au monde en 2009 et 2013, le Français poursuit en parallèle des études supérieures. "Ce n’est pas parce qu’on a un talent pour FIFA qu’il faut tout laisser tomber. À 17 ans, on peut étudier et être le meilleur joueur au monde", estime l’intéressé. Il obtient son diplôme d’ingénieur en 2012 et remporte la FIFA eWorld Cup pour la seconde fois l’année suivante. On le découvre à la télévision, il fait l’objet d’un documentaire et trouve même le temps d’écrire un livre sur la tactique dans le football virtuel.

Après avoir définitivement débranché sa manette en 2015, Grannec travaille aujourd’hui régulièrement comme commentateur et consultant sur de nombreuses compétitions et retransmissions d’eFootball. Il anime également une chaîne YouTube.

© Others

**Spencer Ealing – le champion du monde 2017

Pseudonyme : "Gorilla"**

  • Champion du monde 2017
  • Qualifié pour la Grande Finale 2018
  • eSportif britannique de l’année 2017

Spencer Ealing fait ses premiers pas sur la scène eFootball à l’occasion de petits tournois locaux. Ses performances ne passent pas inaperçues et, très vite, on le présente comme le meilleur joueur sur FIFA 15 et 16. "C’est vrai qu’on disait beaucoup de bien de moi, mais je n’ai jamais prétendu être le meilleur", confie-t-il lors de son sacre en 2017. "Maintenant que j’ai gagné le plus grand tournoi FIFA de tous les temps, je suppose que c’est justifié. En tout cas, je dois faire partie des meilleurs."

Vainqueur de la FIFA eWorld Cup à Londres en 2017, devant ses supporters, Ealing atteint cette année-là le sommet de sa carrière. "Gorilla" offre à la scène britannique, l’une des plus dynamiques au monde, sa seconde couronne mondiale. Sur sa lancée, il rejoint des équipes prestigieuses comme Epsilon eSports, FaZe, ExceL eSports et Unilad eSports.

Abdulaziz Alshehri **– Le premier champion saoudien et asiatique

Pseudonyme : "MrD0ne"**

  • Champion du monde 2015
  • Trois qualifications pour la Grande Finale

Tout commence en 2009, le jour où le frère d’Abdulaziz Alshehri décide de s’acheter le jeu FIFA. D’abord sceptique, Abdulaziz finit par se passionner pour le football virtuel. Trois ans plus tard, il participe à sa première Grande Finale. Il atteint les quarts de finale et revient l’année suivante. Cette fois, il force la porte du dernier carré, avant de remporter le titre suprême en 2015.

Il devient alors le premier Asiatique et Saoudien à inscrire son nom au palmarès de la FIFA eWorld Cup. "Le fait d’être le premier gamer originaire d’Asie et du Moyen-Orient à soulever le trophée est évidemment très important à mes yeux", confiait Abdulaziz au micro de fifa.com. "Nous avions souvent des représentants au niveau de la Grande Finale, mais je me demandais pourquoi nous n’arrivions pas à gagner le tournoi"

Au lendemain de son triomphe, il se lance dans la promotion du jeu FIFA au Moyen-Orient. En 2018, il donne une conférence sur l’eFootball à la Gamescom.

© Getty Images

August Rosenmeier **– le sextuple qualifié pour la Grande Finale et champion du monde 2014

Pseudonyme : "Agge"**

  • Champion du monde 2014
  • Six qualifications pour la Grande Finale

August découvre la série FIFA grâce à son frère, qui va même jusqu’à l’inscrire à ses premiers tournois locaux. Le jeune prodige se distingue lors d’une épreuve de qualification pour le championnat du Danemark, avant de suivre pour la première fois la Grande Finale en 2011. "En voyant Cruz soulever le trophée, je me suis dit : ‘Moi aussi, il faut que je participe’."

Il signe son premier contrat au lendemain de sa deuxième participation à la Grande Finale et devient le premier Danois à remporter la compétition, en 2014.

Après des passages au Paris Saint-Germain (où il signe son premier contrat à plein temps) et Hashtag United, il rentre chez lui pour représenter le FC Copenhague / The North.

August est présent sur les terrains réels et virtuels depuis sa plus tendre enfance. Son club évolue actuellement en quatrième division danoise.

-----
Et vous, quelle est votre histoire ? Rejoignez #FIFAisLimitless et racontez-nous vos anecdotes d’eFootballeur sur Facebook ou sur Twitter.

Articles recommandés