Nombreux sont les adolescents de 15 ans qui jouent à la PlayStation à EA SPORTS FIFA 15. Daniel Butenko a fait mieux. Dans l'épreuve qualificative live allemande pour la FIFA Interactive World Cup 2015 qui s'est déroulée à Cologne, le Bavarois a tout simplement battu le champion d'Allemagne en titre et ainsi validé son billet pour la Grande Finale de Munich.

En phase de groupes de la FIWC, le seul représentant allemand n'a pas eu la tâche facile. Il a débuté face à Abdulaziz Alshehri, futur champion du monde, contre qui il s'est incliné 1:0. Après avoir concédé le nul pour sa deuxième sortie, Butenko abordait son troisième et dernier match sans aucune chance de qualification pour les quarts de finale. "Au début, j'étais très nerveux. Après, j'ai réussi à mettre ma nervosité un peu de côté, mais dans une épreuve comme ça, c'est difficile d'éviter le trac. Et puis, ce n'était pas mon jour. Je n'ai vraiment pas eu de chance", expliquait Butenko à FIFA.com après son troisième match.

Évidemment, l'adolescent était déçu, mais ce n'est pas ce qu'il retient de Munich. "Le tournoi était vraiment très bien organisé. Tout était très professionnel. Et puis, je me suis beaucoup amusé", raconte-t-il avec le sourire. Le trac ressenti par Butenko est toutefois bien compréhensible. Munich 2015 n'était que son deuxième tournoi en direct après l'événement qualificatif de Cologne. Afin de se préparer à la Grande Finale 2015, Butenko s'était entraîné avec une sélection allemande spécialisée dans FIFA 15. Il a pu glaner des conseils et essayer de nouvelles tactiques de jeu.

Merci grand-mère
Quand on lui demande de raconter les origines de sa passion pour le jeu FIFA, il évoque immédiatement sa grand-mère. "C'est elle qui m'a offert ma première PlayStation, quand j'avais 7 ans". Peu de temps après, il s'est mis au jeu FIFA d'EA SPORTS et s'est perfectionné jusqu'à réussir à se qualifier pour la FIWC.

Organisée à Neumarkt-Sankt Veit, à quelques kilomètres de Munich, la Grande Finale avait pour Butenko des allures de tournoi à domicile. Pourtant, il n'a pas choisi de jouer avec la Nationalmannschaft. "Le jeu et les équipes sont actualisés en permanence, en fonction des résultats réels. En ce moment, Joachim Löw fait pas mal d'essais, comme par exemple avec les latéraux Jonas Hector et Sebastian Rudy, qui n'ont pas un très bon classement FIFA", analyse le jeune homme, également milieu de terrain dans son club local. Pour la Grande Finale, Butenko a choisi d'évoluer avec le Portugal, pour une raison évidente : "Ronaldo est premier au classement FIFA". L'Allemand précise qu'il est également un grand admirateur du Portugais et de son style de jeu dans la vie réelle.

À 15 ans, Butenko a été le plus jeune participant de la Grande Finale de Munich. Il a gagné sa dernière rencontre, face à Dylan Bance, et a quitté la compétition sur une bonne note. Au vu de ses performances à Munich, Butenko peut aborder l'avenir avec optimisme. On devrait le revoir dans les hautes sphères de l'épreuve reine des jeux vidéo. "Il me reste beaucoup de temps pour progresser. J'aimerais bien me qualifier pour la Grande Finale chaque année", conclut-il.