La Russie a soigné sa différence de buts face à une malheureuse équipe des Îles Salomon pour qui les quatre rencontres du Groupe A de la Coupe du Monde de Futsal de la FIFA, Brésil 2008 ont été autant de cauchemars. Le supplice salomonais est désormais terminé alors que les Russes se relancent pour la qualification avant d'affronter le Japon en signant la plus large victoire de l'histoire du tournoi.

Au Gimnasio Nilson Nelson de Brasilia, entre les expérimentés Russes et les Petits Poucets salomonais, le seul réel suspense qui entourait la rencontre était de savoir combien de buts marqueraient les Européens. La réponse n'a pas tardé à prendre forme : après cinq minutes, les filets océaniens avaient déjà tremblé à sept reprises. Les hommes de Victor Wai'ia pensaient avoir touché le fond après avoir encaissé 21 buts face au Brésil, mais c'était sans compter sur la forme des joueurs russes. Ceux-ci en ont inscrit un de moins... en une mi-temps !

Pliée depuis les premiers instants, la rencontre n'est qu'un calvaire pour les Salomonais et un entraînement pour leurs adversaires. Frappes en force, une-deux, combinaisons, pichenettes, dribbles : tout y passe. Dans ce festival offensif, Vagner Pula se montrera le plus adroit en marquant neuf fois, soit trois de plus que Sirilo. Pula établit ainsi le nouveau record de buts inscrits par un joueur en un match, tandis que Damir Khamadiev restera dans l'histoire comme l'auteur de la 100ème réalisation russe en Coupe du Monde de Futsal.

Le public, tout acquis à la cause des plus faibles, laissera exploser sa joie à deux reprises pour saluer les buts Jack Wetney et Micah Leaalafa en deuxième période.