Suivez nous sur
Russie 2018

Le Maroc fait la tête (0-1)

(FIFA.com)
  • La RI Iran arrache trois points précieux dans les derniers instants
  • Aziz Bouhaddouz trompe son propre gardien dans le temps additionnel
  • Le Maroc avait pourtant dominé les premiers échanges

Pour la deuxième fois ce 15 juin, le sort d’un match de la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ a basculé dans les derniers instants, au détriment d’une équipe nord-africaine. Un peu plus tôt, l’Uruguay avait fait la différence en toute fin de rencontre ; cette fois, c’est un but contre son camp qui a permis à la RI Iran de s’imposer devant le Maroc sur la plus petite des marges.

Les Lions de l’Atlas avaient pourtant parfaitement entamé cette affiche à Saint-Pétersbourg, en se procurant plusieurs occasions spectaculaires. Toutefois, les Iraniens auraient, eux aussi, pu virer en tête à la pause. À l’inverse, la seconde période s’est révélée beaucoup plus avare en situations dangereuses, jusqu’à cette tête malheureuse d’Aziz Bouhaddouz dans le temps additionnel.

Analyse du reporter d’équipe

Siavash Rahmani [suivre : Twitter | Facebook]
La RI Iran a réussi l’exploit. La Team Melli a remporté un deuxième match de Coupe du Monde. Malmenée durant les premières minutes de la partie, elle a eu le mérite de préserver ses chances jusqu’au bout. Les Iraniens ont causé quelques frayeurs à leurs adversaires marocains sur quelques contres rondement menés, mais ils ont tout de même dû patienter jusqu’aux ultimes secondes du temps additionnel pour faire la différence. Ce but contre son camp permet maintenant à la RI Iran d’attendre sereinement les prochaines échéances.

Zineb El Houari [suivre : Twitter | Facebook]
Pour le Maroc, la pilule est amère. Les Lions de l’Atlas ont eu l’occasion de prendre l’avantage, mais les ouvertures inspirées d’Amine Harit ont pâti de l’absence d’un véritable avant-centre sur le terrain. En cinq tentatives, le Maroc n’a jamais gagné pour son entrée en lice en Coupe du Monde. L’absence de Nabil Dirar a pesé lourd sur l’issue de cette rencontre. Les Marocains vont maintenant devoir se remotiver avant d’affronter le Portugal.

Homme du Match Budweiser
  Intenable et créatif, le Marocain Amine Harit a posé d’énormes problèmes à la défense iranienne. L’ailier de Schalke 04 s’est illustré tout au long de la première mi-temps. Sans doute aurait-il mérité que son équipe inscrive au moins un but.

La stat
2
– Le résultat rappellera des souvenirs vieux de vingt ans aux supporters des deux équipes. La RI Iran fête aujourd’hui sa seconde victoire en Coupe du Monde, après avoir battu les États-Unis en France. Curieusement, les Marocains avaient encaissé un but contre leur camp dans cette même édition. Youssef Chippo avait trompé son propre gardien lors de l’entrée en lice des Lions de l’Atlas, qui s’était achevée sur un nul 2:2 contre la Norvège.

À venir

Maroc – Portugal, Groupe B, 20 juin, Stade Luzhniki (Moscou)
RI Iran – Espagne, Groupe B, 20 juin, Kazan

Suivez la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ sur Twitter | Facebook | Instagram

Articles recommandés

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Une nouvelle génération dorée pour un nouvel exploit

12 juin 2018

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Un but tombé du ciel (0-1)

15 juin 2018