Equipe la plus titrée de l'histoire de Coupe du Monde de Futsal de la FIFA avec quatre couronnes, le Brésil rencontrait le Panama, ce 12 novembre 2012 à Nakhon Ratchasima en huitième de finale de Thaïlande 2012. Le poids de l’expérience a pesé lourd dans la balance, puisque  les Sud-Américains ont balayé les néophytes Canaleros 16:0 pour s’ouvrir la route des quarts.

Le match était rapidement plié par les champions du monde en titre appliqués et inspirés. Au bout de 10 minutes, le tableau d’affichage donnait déjà une avance de cinq buts aux hommes de Marcos Sorato. Fernandinho, Je, Rodrigo, et Ari par deux fois, enchaînaient les buts : il n’y avait qu’une équipe sur le terrain. Simi, servi sur un plateau par Fernandinho, Neto d’une frappe puissante et Je d’une déviation aggravaient le score. Il s’élevait à 8:0 à la mi-temps.

Plus résistant, le Panama se créait quelques occasions d’ouvrir son compteur buts en début de deuxième période. Il les gâchait toutefois. Le Brésil ne le pardonnait pas. Vicinius déclenchait la nouvelle cascade de buts. Rafael et Rodrigo y allaient de leur doublé. Je signait son triplé, Falcao sa rentrée. Blessé lors de la rencontre inaugurale face au Japon, la star brésilienne fêtait son retour par un but dans la foulée. Ari décalait Fernadinho pour le 15ème but avant de clore la marque sur un exploit personnel.

16:0, le Brésil a fait le plein de buts et de confiance avant d’affronter le vainqueur du match Serbie-Argentine, en quart de finale, le 14 novembre.

Marco Sorato, sélectionneur du Brésil
"Le Brésil a montré beaucoup de respect envers le Panama en jouant sérieusement de la première à la dernière minute. Ce n'est pas facile de terminer une rencontre sans concéder de but en futsal, mais nous avons réussi. Je sais que Falcao n'est pas encore à 100%, mais le faire jouer aujourd'hui était un moyen de lui redonner du rythme. On peut dire que c'était une bonne journée pour nous sur tous les plans."