Un même nombre de points et une même différence de buts, l'Azerbaïdjan et l'Espagne sont au coude à coude dans le Groupe F, avant leur duel de ce jeudi 15 septembre. Un monde les sépare pourtant en dehors. Les Azéris le savent et ils décident de jouer avec leurs armes.

La principale s'appelle Vassoura et elle est directement efficace. Quelques minutes plus tard, elle se retourne sur eux quand le héros du match contre le Maroc dévie un ballon dans ses filets. Le reste se résume à une bataille psychologique sous couvert d'impact physique. Les petits nouveaux cherchent les duels et ils trouvent à qui parler. Vassoura se trompe, lui, encore de côté, alors que son coéquipier Fineo manque un second penalty.

L’Azerbaïdjan n'a pas eu de chance, et se dit que c'est peut-être à lui de la provoquer. Les Rouges passent à l'offensive en deuxième période mais les bonnes intentions ne tiennent pas cinq minutes. L'agressivité reste au centre des débats. Les Espagnols ont montré qu'ils avaient aussi des ressources en la matière en remportant un duel plus physique que technique.

La Roja termine là où on l'attendait : en tête du groupe. Elle se préparera pour son huitième de finale à venir, contre le Maroc le 18 septembre à Bucaramanga. De son côté, l'Azerbaïdjan se disputera le deuxième ticket automatique pour le tour suivant avec l'Iran.