Ricardinho a inscrit avec le Portugal deux buts de plus que l'ensemble de l'effectif du Costa Rica lors des trois rencontres de la phase de groupes de la Coupe du Monde de Futsal de la FIFA, Colombie 2016. Une statistique alarmante pour les Ticos et qui va prendre encore plus de proportions 40 minutes plus tard.

Devinez qui ouvre la marque après quatre minutes ? Malheureusement pour le Costa Rica, la star n'est pas toute seule à se balader sur le terrain. Heureusement, les Costariciens peuvent aussi compter sur leur gardien Alvaro Santarmía dans un bon jour. Les champions de la CONCACAF gardent leurs illusions jusqu'au début de deuxième mi-temps. Vous savez qui continue son travail après les citrons, avant de laisser André et Tiago Brito le terminer, tout en maîtrise... C'était trop facile pour les Européens.

Le Portugal attendra le vainqueur du duel Thaïlande-Azerbaïdjan à Cali en quart de finale pour continuer à assumer ses ambitions à Colombie 2016. Le Costa Rica quitte la compétition avec plus ou moins de regrets, sans jamais avoir démérité mais avec la sensation qu'il y avait mieux à faire.