Coupe du Monde de Futsal de la FIFA, Lituanie 2021™

Coupe du Monde de Futsal de la FIFA, Lituanie 2021™

12 septembre - 3 octobre

Futsal

Le gardien en futsal : l’œil de l’expert

Action from the FIFA Futsal World Cup.
  • Andy Reading nous explique le rôle du gardien en futsal
  • L’entraîneur des gardiens anglais joué en professionnel à ce poste
  • Il détaille les principales qualités requises et révèle son spécialiste préféré

On dit souvent que les gardiens sont une race à part. Ils font partie de l’équipe, mais ils portent une tenue différente, s’entraînent séparément et sont soumis à des règles différentes.

Mais cette singularité est-elle aussi marquée en futsal que dans le football traditionnel ? Et faut-il posséder des qualités spécifiques pour devenir un grand gardien de futsal ?

Andy Reading fait partie des personnes les mieux placées pour répondre à ces questions. L’Anglais a grandi en rêvant de devenir un gardien de haut niveau dans le football traditionnel. Mais un jour, alors qu’il zappe sur son canapé, en convalescence suite à une grosse opération du genou, il tombe sur un match de futsal sur Eurosport.

Il accroche bien et se rend compte que la discipline colle bien à son profil de gardien. Il vient de se trouver un nouvel objectif. En quelques années, il se fait un nom dans le futsal et fait ses valises pour la Roumanie, où il devient l’un des premiers joueurs de futsal professionnels anglais.

Aujourd’hui, Reading est revenu au pays, où il s’est reconverti en tant que pompier. Mais il porte aussi une deuxième casquette, celle d’entraîneur de gardiens de haut niveau. Après avoir contribué au développement du futsal en Nouvelle-Zélande, il travaille désormais avec les meilleurs gardiens anglais.

Comme il l’explique à FIFA.com, les arrêts et parades réflexes ne constituent qu’un des nombreux éléments qu’un gardien de futsal de haut niveau doit compter dans sa palette.

Quelles qualités faut-il posséder pour devenir un gardien de futsal de niveau mondial ?

"Un gardien de haut niveau doit absolument avoir une compréhension tactique du jeu. Que ce soit quand son équipe à la balle ou quand elle ne l’a pas, sur les phases de transition, sur les coups de pied arrêtés : dans toutes les situations. Un gardien de futsal doit être un véritable geek du futsal. C’est essentiel pour être capable de traiter les informations de façon naturelle et instinctive, pour la simple et bonne raison que le jeu va très vite."

"Il doit comprendre comment son jeu vient s’insérer dans une situation de match, observer et analyser le placement de ses coéquipiers et de ses adversaires, et comprendre les qualités de ces joueurs. À partir de tous ces éléments, il doit prendre une décision étayée, et la prendre très vite."

"Les gardiens sont bien plus impliqués dans le jeu en futsal que dans le football à 11. À bien des égards, ce sont eux qui dictent le tempo. Un bon gardien va savoir quand il faut ralentir ou, au contraire, accélérer. En futsal, le rôle du gardien est comparable à celui d’un quarterback [en football américain], il a la même importance."

"L’autre ingrédient indispensable, c’est d’avoir un tempérament de leader. Ça passe par une grosse présence et une grande capacité à affirmer son autorité. Le gardien a une vision globale du jeu, ce qui lui permet de mieux diriger la manœuvre que la plupart des joueurs. Il doit aussi avoir un côté créatif : il doit savoir quand jouer la sécurité, mais aussi avoir assez de personnalité pour improviser au bon moment."

Goalkeeper Francoar #1 of Brazil celebrates their 4-1 win over Russia
© Getty Images

Le mental et le charisme sont-ils aussi importants que les qualités techniques, quand on sait que les gardiens servent souvent de bouc-émissaires ?

"Tout à fait. Un gardien doit se fondre dans l’équipe et lui instiller de la confiance, mais il doit aussi être indépendant, et être prêt à encaisser la pression et les reproches. Les joueurs de champ ne veulent pas de gardiens qui se cherchent des excuses. Le gardien doit être courageux mais aussi décisif, car s’il gamberge, il se retrouvera probablement exposé."

"C’est vrai que les gardiens servent de bouc-émissaires. Mais tout le travail réalisé à l’entraînement est destiné à éviter d’en arriver à ce stade. C’est pour ça que l’on cherche à rendre l’entraînement encore plus déstructuré et difficile que le match, en ajoutant des situations de pression, de manière à ce que nos gardiens sachent au maximum ce qu’ils auront à faire en match."

"Nous sommes tous des êtres humains et tout le monde va faire des erreurs. Mais ça peut aider, si un gardien peut réparer une erreur en sachant qu’il a déjà une solution car il comprend tous les éléments qui composent une bonne prise de décision."

Andy Reading trains England futsal goalkeepers

À vos yeux, existe-t-il un gardien qui incarne le mieux toutes ces qualités techniques et mentales ?

"Leo Higuita (l’international kazakh originaire du Brésil), sans aucun doute. Quel gardien fantastique ! Pour moi, il possède toute la palette. Il maîtrise toute la panoplie technique : ses grands écarts sont des modèles du genre, que ce soit en mouvement ou en statique. Il maîtrise les deux techniques de parades et ses relances sont très fluides."

"Son placement est impeccable. Même s’il n’est pas très rapide et agile, sa connaissance du jeu fait qu’il semble toujours avoir beaucoup de temps devant lui. On a l’impression qu’il sait toujours quand il doit utiliser tel ou tel geste technique à sa disposition. Il est fantastique dans la distribution du jeu, que ce soit à la main ou au pied. On a l’impression qu’il ne commet jamais d’erreur. Il est phénoménal : pour moi, c’est ce qui se fait de mieux."

Goalkeeper Higuita #2 of Kazakhstan plays the ball at mid-ourt during Group E match play between Costa Rica and Kazakhstan in the 2016 FIFA Futsal World Cup.
© Getty Images

Explorer le sujet

Articles recommandés