Coupe du Monde de Futsal de la FIFA, Lituanie 2021™

Coupe du Monde de Futsal de la FIFA, Lituanie 2021™

12 septembre - 3 octobre

Lituanie 2021 - Espagne

Vidal, la pression au service des ambitions

Spain futsal coach Fede Vidal
© RFEF
  • Entretien avec le sélectionneur espagnol de futsal, Federico Vidal
  • Il évoque la préparation pour l'UEFA EURO et la Coupe du Monde
  • Il souligne l'homogénéité des grands tournois et la progression des équipes adverses

Le futsal en salle est l'une des disciplines qui a rapporté le plus de trophées à l'Espagne. Collectionner les victoires est cependant de plus en plus compliqué, comme le prouve l'échec de la Roja en finale de la dernière compétition européenne et en quart de la Coupe du Monde de Futsal de la FIFA 2016™.

FIFA.com s'entretient avec Federico Vidal pour évoquer l'UEFA Futsal EURO et le rendez-vous mondial, ainsi que la préparation de ses joueurs dans la situation sanitaire actuelle. "L'essor du futsal a resserré le niveau au fil des ans", souligne le sélectionneur de l'Espagne, qui disputera ces deux tournois en l'espace de quatre mois avec autant d'ambition.

Vidal en bref

  • Âge : 47 ans
  • Palmarès en tant qu'entraîneur adjoint de Venancio López : vainqueur de l'UEFA EURO Croatie 2012 et Serbie 2016 ; vice-champion du monde de Thaïlande 2012.
  • Parcours avec l'Espagne : nommé entraîneur des catégories inférieures en 2010 ; après avoir été l'adjoint de Venancio López, il a pris les rênes de la sélection en 2018.
Spain Futsal coach Fede Vidal
© RFEF

M. Vidal, c*omment se déroule la préparation pour la Coupe du Monde de la FIFA 2021™ prévue en septembre en Lituanie ?*

Nous devons prendre la crise actuelle en compte, pour savoir comment la planification en sera affectée, quel sera le protocole sanitaire et si nous nous trouverons dans une situation de bulle. Ce sont des questions cruciales en ce moment. Les stages pour l'EURO nous ont servi d'expérience quant aux problèmes à affronter. Ce sera un rassemblement différent, plus souple. Nous verrons ce que les autres sélections peuvent faire et s'il sera possible de disputer des amicaux. Notre objectif est de disposer de suffisamment de temps pour travailler, afin d'arriver en Lituanie bien préparés. Il ne suffit pas qu'un joueur se trouve dans un état de forme optimal. Il lui faut atteindre le niveau compétitif nécessaire grâce à la préparation et aux amicaux, afin d'aborder la Coupe du Monde en ayant toute confiance dans son jeu et son équipe.

L'Espagne a concédé un nul contre la France et le Kazakhstan, avant de perdre la finale face au Portugal lors du dernier EURO. La Serbie, le Brésil et l'Argentine, championne du monde en titre, seront présents en Lituanie. Est-ce l'épreuve mondiale la plus équilibrée dont vous vous souveniez ?

Toutes les Coupes du Monde sont équilibrées. Contrairement aux apparences, il a toujours été difficile de gagner des titres. Le futsal est un sport jeune, en pleine croissance. Son essor resserre le niveau au fil des ans. Les équipes peu expérimentées les premiers temps ont travaillé sans relâche. Leurs joueurs ne cessent de progresser grâce à la mise en place de championnats professionnels. Si les grandes nations du futsal restent les mieux armées pour aller loin, la concurrence s'est accrue. La dernière Coupe du Monde a été remportée par l'Argentine devant la Russie. L'Iran a atteint les demi-finales. De plus en plus d'équipes créent la surprise et accèdent à des qualifications importantes, y compris des formations d'Afrique ou d'Asie. Nous devons tirer parti de nos capacités et de notre préparation pour nous adapter à ces conditions, en donnant le meilleur de nous-mêmes du premier au dernier match.

Spain Futsal coach Fede Vidal giving instructions during a training session
© RFEF

La liste des joueurs à convoquer pour l'UEFA EURO et la Coupe du Monde s'annonce-t-elle compliquée compte tenu de l'homogénéité du championnat espagnol ?

La tâche peut paraître compliquée, mais je préfère la voir au contraire comme très simple, car quels que soient les joueurs retenus, ils sont à leur meilleur niveau et la marge d'erreur est minime. La sélection est ouverte à tout joueur en forme et capable de répondre à nos impératifs, sous réserve que nous disposions du temps et des capacités nécessaires pour lui permettre de s'adapter. La situation actuelle nous oblige à élargir l'éventail des possibilités, ce qui favorise une concurrence saine. Par ailleurs, il y a beaucoup de matches à disputer sur un court laps de temps et nous devons prendre en considération les risques de blessures susceptibles d'affecter l'effectif. Nous ferons notre choix en fonction de nos besoins compétitifs et tactiques.

Vous avez perdu la finale de l'UEFA EURO 2018 et vous vous êtes arrêtés en quart lors de la Coupe du Monde 2016. Sentez-vous un esprit de revanche chez les joueurs ?

L'Espagne a un mental de vainqueur et elle vise toujours le titre. Quels que soient nos résultats précédents, nous avons toujours un seul et même objectif en tête : arriver en finale et gagner. Il n'est pas question de revanche.

Spain futsal coach Fede Vidal congratulates a player during the past friendly match against Brazil
© RFEF

Le poids des attentes vous met-il sous pression ?

La pression peut être négative si on la laisse nous affecter, mais nous voulons en faire quelque chose de positif en l'intégrant à notre mental et à notre envie de gagner. Nous allons l'utiliser pour nous pousser à en exiger toujours plus de nous-mêmes chaque jour et dans chaque match, et pour nous assurer que l'esprit compétitif des joueurs et de la sélection nous donnent un avantage.

Quatre mois séparent la Coupe du Monde (septembre) de l'UEFA EURO (janvier). Est-il difficile de maintenir la concentration et l'ambition du groupe quand deux grands tournois se suivent de si près ?

Si nous réussissons la Coupe du Monde, nous aborderons la compétition européenne avec une bonne dynamique. À l'inverse, en cas d'échec sur la scène mondiale, l'EURO pourrait nous permettre de corriger nos erreurs. Nos joueurs ont assez d'ambition et d'envie pour deux tournois. Ce qu'ils veulent, c'est disputer des compétitions prestigieuses et ils en ont été privés depuis l'UEFA EURO 2018. Pendant plus de trois ans, ils ont joué des matches amicaux, ils se sont entraînés, ils ont travaillé en vue des qualifications pour les échéances mondiale et européenne. Ils ont fait beaucoup de sacrifices et aujourd'hui, ils en sont récompensés en accomplissant leur rêve.

Explorer le sujet

Articles recommandés