La Commission de Futsal présidée par Ricardo Teixeira Terra (Brésil) s’est réunie le 28 octobre 2002 au siège de la FIFA pour sa première séance de l’année. La commission a pris acte que cinq associations nationales s’étaient portées candidates pour l’organisation du 5e Championnat du Monde de Futsal de la FIFA 2004, à savoir, par ordre de dépôt des candidatures : Bahreïn, la Thaïlande, l’Egypte, le Paraguay et l’Iran.

Ces associations nationales ont jusqu’au 30 novembre 2002 pour confirmer ou retirer leur candidature et jusqu’au 20 décembre 2002 pour soumettre à la FIFA leur dossier de candidature et l’Agrément de l’Association Organisatrice (OAA) dûment signé.

Après cette date, la Commission de Futsal choisira le candidat à qui il convient selon elle de confier l’organisation du prochain Championnat du Monde de Futsal et le recommandera au Comité Exécutif. L’exécutif de la FIFA désignera le pays organisateur de la compétition au début de l’année 2003.

Les quatre éditions précédentes ont eu lieu respectivement aux Pays-Bas (1989), à Hongkong (1992), en Espagne (1996) et au Guatemala (2000). Les trois premières ont été remportées par le Brésil, le tenant du titre étant l’Espagne.

Lors de la séance de la Commission de Futsal, le Président de la FIFA Joseph Blatter s’est félicité que cinq associations nationales aient fait part de leur intérêt pour l’organisation du prochain Championnat du Monde. “Il s’agit-là d’un excellent témoignage de la popularité croissante du futsal”, a-t-il déclaré, avant d’ajouter : “Les dernières années, cette discipline a fait d’énormes progrès à une vaste échelle, ce qui me fait très plaisir.”

Dans l’optique de la préparation des associations affiliées à la FIFA pour les éliminatoires, la division Développement de l'instance faîtière du football mondial a posé les jalons d’un ambitieux projet consistant en l’élaboration de matériel pédagogique pour les instructeurs et les arbitres de futsal. Une version provisoire de ce matériel a été soumise à la commission durant la séance, la version définitive devrait être prête d’ici le début de l’année 2003.

Le prochain championnat s’inscrit aussi dans le droit fil des efforts déployés par la FIFA pour conclure le rapprochement de la grande famille du futsal. Certaines associations nationales n’ont pas encore harmonisé leurs règlements du futsal. Les spécialistes du futsal de la FIFA ont reçu la mission de réviser soigneusement le règlement et les modalités de son application, notamment dans les pays où les amendements requis n’ont pas encore été apportés.

La FIFA effectuera un sondage auprès des associations nationales en vue de déterminer le nombre exact de pays dans lesquels est pratiqué le futsal et celui de ses amateurs. Les résultats de cette enquête permettront d’appuyer la demande déposée pour que le futsal soit intégré dans le programme des Jeux Olympiques de Pékin 2008.