La dernière journée des huitièmes de finale propose deux matches à l’issue incertaine, notamment celui où l’Italie, malgré son statut de favorite, aura une marge d’erreur minime compte tenu de l’expérience de son adversaire. FIFA.com vous présente le programme de ce jeudi 22 septembre.

L’affiche
Argentine - Ukraine, Bucaramanga, 17h30 (heure locale)

Pratiquement impossible de désigner un favori dans cette rencontre, surtout si l’on tient compte de ce qu’ont montré les deux équipes au cours de la phase de groupes. Si l’Argentine a certes remporté sa poule, elle a dû batailler, même face aux Îles Salomon, pour obtenir les résultats escomptés. Son match nul face au Costa Rica en est la preuve.

L’Ukraine a connu un parcours similaire. Même lors de sa défaite face au Brésil, elle est restée fidèle à son identité d’équipe difficile à prendre en défaut sur le plan défensif. Les résultats des confrontations précédentes entre les deux équipes ne font que confirmer la difficulté du pronostic : 0:0 à Chinese Taipei 2004 et 2:2 à Brésil 2008, même s’il ne s’agissait pas de matches à élimination directe.

Les autres rencontres
Jusqu’ici, l’Italie a su donner le coup de rein nécessaire pour faire la différence lorsqu’elle en avait besoin. Certes, son matelas a souvent été mince, mis à part face au Guatemala, mais derrière ces résultats en apparence étriqués se cache un énorme potentiel défensif. L’Égypte, qui va crescendo depuis le début de la compétition, en a déjà fait l’expérience. À Thaïlande 2012, la confrontation entre Azzurri et Pharaons au même stade s’était soldée par une confortable victoire transalpine 5:1.

La rencontre entre la Thaïlande et l’Azerbaïdjan annonce quant à elle une opposition de styles : d’un côté le jeu offensif et dynamique des Thaïlandais ; de l’autre la discipline défensive et la circulation de balle patiente des Azerbaïdjanais. Les Asiatiques partent peut-être avec un léger avantage, eux qui ont déjà fréquenté ce niveau il y a quatre ans.

Le joueur à suivre
Jirawat Sornwichian (Thaïlande)

Si Suphawut Thueanklang attire les projecteurs côté thaïlandais, Sornwichian a marqué autant de buts (4) que son coéquipier. Mieux encore : il a fait mouche lors des trois matches de son équipe jusqu’ici et a même donné une passe décisive. Face à la défense de fer de l’Azerbaïdjan, cet apport ne sera pas de trop.

La stat
70 % des buts marqués par l’Azerbaïdjan en trois matches ont été inscrits par Vassoura (4) et Thiago Bolinha (3).

Entendu...
"C’est une bonne équipe. Elle atteint les huitièmes pour la deuxième fois consécutive. De ce que nous avons pu voir, elle possède des individualités intéressantes, avec des joueurs techniques et performants dans les duels. Il faudra être vigilants et entrer sur le terrain avec la détermination adéquate" - Roberto Menichelli, sélectionneur de l’Italie

Le programme
Jeudi 22 septembre
Argentine - Ukraine (17h30, Coliseo Bicentenario, Bucaramanga)
Thaïlande - Azerbaïdjan (17h30, Coliseo Iván de Bedout, Medellín)
Italie - Égypte (17h30, Coliseo el Pueblo, Cali)

(horaires en heure locale)