Suivez nous sur

Lutte contre la manipulation de matches

Referee Markus Schmidt shows the red card to Schalke's midfielder Julian Draxler
© AFP

Un des principaux objectifs statutaires de la FIFA est de préserver l’intégrité du football. Comme elle l’indique dans ses Statuts, la FIFA s’engage ainsi à empêcher que des méthodes et pratiques – telles que la manipulation de matches ou la corruption – ne mettent en danger l’intégrité des matches, des compétitions, des joueurs, des arbitres ou des associations membres, ou ne donnent lieu à des abus.

Ces dernières années, la manipulation de matches a constitué l’une des principales menaces pesant sur le football. Cependant, la FIFA a mis en place dès 2005 différentes mesures visant à contrecarrer cette pratique. En élargissant la portée de son action à la surveillance étroite de ses compétitions sur le marché international des paris et à l’identification d’activités potentiellement suspectes à cet égard, la FIFA, en collaboration avec ses partenaires dans le domaine de l’intégrité, a été l’une des premières instances sportives internationales à lutter proactivement contre la manipulation de matches.

L’initiative d’intégrité de la FIFA, lancée en 2012, englobe les deux cent onze associations membres de la FIFA et se focalise sur divers aspects, dont les cinq principaux sont la prévention, la détection, la collecte de renseignements, les enquêtes et les sanctions. Cette initiative a été mise en place dans le but d’analyser et d’enquêter sur des incidents suspects ainsi qu’à aider les associations membres et les confédérations – sur demande de ces dernières – à créer des structures et processus de base pour lutter contre la manipulation de matches et la corruption. Cette approche intégrée aspire à couvrir de nombreux domaines – juridique, disciplinaire, surveillance des paris, détection des fraudes, prévention, etc. Elle implique en outre la révision des politiques et des procédures, l’analyse des faiblesses et menaces, ainsi que l’évaluation de l’efficacité de la réglementation et des cadres juridiques applicables contre la manipulation de matches à l’échelle des associations membres et des confédérations.

En 2016, la FIFA a précisé certaines mesures dans sa stratégie « FIFA 2.0 : une vision pour l’avenir du football » afin de renforcer encore un peu plus sa lutte contre la manipulation de matches et préserver par conséquent l’intégrité du football. Cette feuille de route contient notamment des recommandations enjoignant toutes les associations membres à mettre en place des pratiques de bonne gouvernance ainsi que des programmes d’intégrité. La FIFA s’attache à impliquer l’ensemble de ses associations membres et les confédérations dans ses programmes de prévention et de formation, ainsi qu’à encourager la coopération avec d’autres organisations sportives internationales et parties prenantes, telles que des sociétés de surveillance des paris ou des opérateurs de jeux d’argent.

En février 2017, la FIFA a décidé de renforcer son programme d’intégrité du football mondial en signant un accord avec Sportradar. Cette société supervise les différentes compétitions de la FIFA, dont la Coupe du Monde de la FIFA™ et ses qualifications, la Coupe des Confédérations de la FIFA, toutes les compétitions de jeunes et les Tournois Olympiques de Football. En vertu de l’accord conclu, la FIFA bénéficiera de nombreux services de contrôle, de formation et de renseignement qui lui permettront de renforcer son action pour la préservation de l’intégrité du football partout dans le monde.

L’instance dirigeante a de plus réorganisé et optimisé ses structures internes en créant un département Intégrité au sein de sa division Juridique et Intégrité, plaçant toujours sa principale mission qu’est la préservation de l’intégrité du football sous les prérogatives de la Commission d’Éthique et de de la Commission de Discipline de la FIFA.

Dans les années à venir, l’accent sera mis sur le développement de l’initiative d’intégrité à l’échelle mondiale afin de permettre aux associations membres et aux confédérations d’acquérir les connaissances et les compétences nécessaires pour lutter contre la manipulation de matches au niveau national. Cette assistance inclut également une aide au niveau de la mise en place de mesures préventives ainsi qu’un soutien dans l’adoption d’approches durables en matière d’éthique et d’intégrité. La FIFA propose également un système de signalement permettant de rapporter une manipulation ou corruption potentielle. BKMS est ainsi une plateforme en ligne consacrée au signalement confidentiel de tout acte potentiellement répréhensible afin que toute personne soupçonnant une manipulation de match – ou une autre infraction – puisse donner l’alerte. Tous les rapports peuvent être envoyés de manière anonyme. Ce mécanisme de signalement permet une communication sécurisée, administrée par un prestataire spécialisé dans le traitement sûr et confidentiel d’informations sensibles.

Lire également

Signaler un acte potentiellement répréhensible

Les informations soumises sur cette plateforme seront toujours traitées avec diligence et en toute sécurité, selon les normes de confidentialité les plus strictes prévues par les lois et règlements applicables.

Documents connexes