La Commission de Discipline de la FIFA a décidé de sanctionner trois clubs indonésiens pour avoir violé leur obligation de conserver strictement confidentielles les données contenues dans le Système de régulation des transferts de la FIFA (TMS).

Le Persebaya Surabaya et le Persires Bali Devata ont été chacun sanctionnés d’une amende de CHF 25 000 pour avoir posté sur des comptes Twitter affiliés auxdits clubs des données confidentielles de TMS ; de son côté, le PSIS Semarang devra s’acquitter d’une amende de CHF 15 000 pour avoir repris ces tweets et publié une lettre confidentielle qui lui avait été envoyée par FIFA TMS. Les trois clubs ont également reçu un blâme. Toutes ces sanctions découlent de la violation par les clubs de l’article 3.4 de l’annexe 3 du Règlement du Statut et du Transfert des Joueurs de la FIFA.

C’est la première fois que la Commission de Discipline de la FIFA sanctionne des clubs pour des violations des règles de confidentialité via les médias sociaux.

Ces sanctions font suite à des enquêtes préliminaires menées par FIFA TMS, filiale de la FIFA chargée de s’assurer que les transferts de joueurs professionnels se font par le biais du système de régulation des transferts – une condition obligatoire depuis octobre 2010. Pour le bien des plus de 3 500 clubs et 209 associations membres utilisant le système, les données partagées sur cette plateforme en ligne doivent rester strictement confidentielles pour les parties impliquées dans un transfert.

Les décisions ont été dûment notifiées aux parties concernées le 9 décembre 2014.