Suivez nous sur

Media Release

Fédération Internationale de Football Association
FIFA-Strasse 20 - P.O. Box - 8044 Zurich - Switzerland
Tel: +41-(0)43-222 7777
Gouvernance

La FIFA entend continuer de développer son approche en matière de droits de l’homme en collaboration avec l’expert international John Ruggie

(FIFA.com)
Home of FIFA
© FIFA.com

Communiqué de presse

Fédération Internationale de Football Association

FIFA-Strasse 20 - P.O. Box - 8044 Zurich - Switzerland

Tel: +41-(0)43-222 7777

Dans le cadre du processus en cours à la FIFA visant à intégrer le respect des droits de l’homme dans le travail de l’organisation, l’instance dirigeante du football mondial a demandé à John Ruggie, expert international en droits de l’homme, et professeur à la l’Université de Harvard Kennedy School de formuler une série de recommandations pour continuer à assimiler, dans toutes ses politiques et procédures, les Principes directeurs relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme des Nations Unies. Le professeur John Ruggie publiera ces propositions d’ici à la fin mars 2016 sous la forme d’un rapport indépendant.

La FIFA a conféré ce mandat à John Ruggie à la suite de la décision prise par le Comité Exécutif de la FIFA en juillet 2015 d’adhérer aux principes qu’il a élaborés en tant que représentant spécial des Nations Unies en charge des droits de l’homme et des entreprises. Ces principes ont été approuvés à l’unanimité par le Conseil des droits de l’homme de l’ONU en 2011.

La nouvelle politique des droits de l’homme de la FIFA couvrira tous les domaines d’activité et événements de l’organisation, dont la Coupe du Monde de la FIFA™, et intégrera les valeurs soutenues par les Nations Unies au cœur des opérations quotidiennes de l’instance dirigeante du football mondial.

"Étant donné le rayonnement international de la FIFA, cette initiative a le potentiel de faire la différence dans le quotidien des gens", a déclaré John Ruggie."Comme dans tout processus, j’ai pleinement conscience des défis à relever et tout changement complexe prend du temps. Cette initiative peut toutefois servir d’exemple à d’autres organisations sportives internationales et placer le respect des droits de l’homme au cœur des activités d’un grand nombre d’entreprises intervenant dans des événements sportifs internationaux".

"Cette collaboration représente une autre étape importante dans notre processus de réformes actuel. Je suis fier de voir que la FIFA, parmi les organisations sportives internationales, prend les choses en main dans ce domaine d’une importance capitale. Le football et la FIFA ont un rôle important à jouer à ce niveau. Le respect des droits de l’homme doit être au cœur de notre organisation et de notre sport", a déclaré le Président de la FIFA par intérim, Issa Hayatou.

Cette nouvelle étape repose sur un travail initié précédemment par la FIFA visant à intégrer et à appliquer les exigences en matière de droits de l’homme et les normes en matière de conditions de travail dans ses activités, y compris dans la procédure de candidature pour la Coupe du Monde de la FIFA 2026™. Pour ce qui est des différentes composantes des exigences en matière de droits de l’homme qui devront être intégrées dans les futurs critères de candidature, la FIFA a déjà sollicité le précieux soutien technique du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme.

En vertu de l’engagement de la FIFA à intégrer les droits de l’homme dans l’ensemble de ses activités, le Comité Exécutif a recommandé lors de sa dernière séance que le Congrès approuve la mise en œuvre d’un nouvel article aux Statuts de la FIFA, qui engage l’instance dirigeante du football mondial à respecter tous les droits de l’homme internationalement reconnus et à promouvoir le respect de ces droits dans le cadre de ses activités.

Articles recommandés