• Conclusion du Sommet exécutif du football de la FIFA à Lagos, au Nigeria
  • *Présence de 16 associations membres dont le Président de la CAF et la Secrétaire générale de la FIFA *
  • Le Président de la FIFA Gianni Infantino évoque entre autres une possible restructuration des périodes de transfert, les préparatifs de la Coupe du Monde en Russie, les arbitres assistants vidéo

Le Président de la FIFA, Gianni Infantino, a pris part à la dernière édition en date du Sommet exécutif du football de la FIFA à Lagos, au Nigeria, en présence des présidents et secrétaires généraux de plusieurs fédérations afin de discuter et d'échanger des idées sur plusieurs aspects importants du football mondial.

"Le Nigeria est un grand pays de football", a souligné Infantino. "Quand on regarde les titres gagnés par les sélections nigérianes ainsi que les progrès et le développement énormes du football féminin dans ce pays, on peut facilement en conclure que le travail réalisé ici est d'excellente facture. On verra comment se comporteront les Super Eagles dans quelques mois en Russie, mais il y a fort à parier qu'au plus haut niveau également, la sélection nigériane saura rendre fier tout un pays."

La Secrétaire générale de la FIFA Fatma Samoura, les membres du Conseil de la FIFA Sonia Bien Aime et Kwesi Nyantakyi, le Président de la CAF Ahmad Ahmad, ainsi que 16 associations membres ont discuté de différents sujets, parmi lesquels l'avenir de certaines compétitions, le programme Forward de la FIFA, le calendrier footballistique, les transferts ainsi que diverses questions ayant trait aux joueurs.

"Nous devons avoir des règles concernant les transferts afin de les rendre plus transparents, plus clairs", a insisté Infantino. "Nous devons être clairs car sinon, on vit au-dessus de ses moyens. Cela justifie l'ouverture de ce débat. J'espère que d'ici l'année prochaine, nous serons en mesure de présenter un nouvel ensemble de règles qui mettront un peu plus d'ordre et de crédibilité dans le système des transferts."

Cette réunion à Lagos a également été l'occasion pour les associations membres de partager leurs connaissances entre elles ainsi qu'avec des pays d'Afrique, des Caraïbes et d'Europe. Ces Sommets exécutifs du football constituent une initiative importante introduite dans le cadre des réformes de la FIFA. La première édition avait eu lieu à Paris, les 22 et 23 novembre 2016, et avait réuni des responsables de pays francophones africains, européens, caribéens et océaniens.

Convaincu par le VAR
Le Président Infantino a également apporté des mises à jour concernant les préparatifs de la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ et l'analyse des progrès réalisés en matière d'arbitres assistants vidéo (Video Assistant Referee, ou VAR).

"Les Russes sont-ils prêts pour la Coupe du Monde ? Oui, absolument. Disons qu'ils sont à 99% prêts. Il reste évidemment quelque petites choses à finaliser, comme des travaux de peinture, des choses comme ça, mais ils sont prêts. Vous verrez."

"Les VAR sont une bonne chose pour que le football soit plus honnête", a ajouté Infantino. "Nous attendons la décision finale de l'IFAB, le 3 mars prochain. Je dois admettre qu'il y a deux ans, j'étais sceptique concernant l'utilisation des VAR. Aujourd'hui, je suis convaincu que ce sera une bonne chose pour le football."

Les VAR ont été testés à l'occasion de près de 1 000 matches et ils ne sont utilisés que pour analyser des moments cruciaux comme les situations de penalty, les cartons rouges directs et les erreurs d'identité.

"En 2018, nous ne pouvons pas nous permettre que tout le monde au stade ou devant sa télé puisse savoir en l'espace de quelques minutes, en consultant son téléphone portable, si l'arbitre a pris la bonne décision ou non, et que la seule personne à ne pas savoir soit précisément l'arbitre. Par conséquent, si nous pouvons aider les arbitres, notre devoir est de le faire."

Le Président Infantino a conclu le sommet en rendant hommage à Chinedu Udoji, un footballeur nigérian de 28 ans qui a perdu la vie dans un accident de voiture le dimanche 18 février. "Nous sommes évidemment tous attristés par le décès du joueur nigérian Chinedu Udoji. Nos pensées vont à sa famille."

Articles recommandés