Suivez nous sur

Media Release

Fédération Internationale de Football Association
FIFA-Strasse 20 - P.O. Box - 8044 Zurich - Switzerland
Tel: +41-(0)43-222 7777
Gouvernance

Neuf individus reconnus coupables de manipulation de matches

(FIFA.com)
An illuminated FIFA logo sits on a sign at the FIFA headquarters
© Getty Images

Communiqué de presse

Fédération Internationale de Football Association

FIFA-Strasse 20 - P.O. Box - 8044 Zurich - Switzerland

Tel: +41-(0)43-222 7777

La Commission de Discipline de la FIFA a sanctionné huit joueurs – anciens et actifs – et un agent de joueurs pour violation de l’art. 69, al. 1 du Code disciplinaire de la FIFA (influence illégale sur le résultat d’un match).

Les individus suivants ont ainsi écopé d’une suspension à vie de toute activité liée au football (administrative, sportive ou autre) aux niveaux national et international :

  • M. Karlon Murray (Trinité-et-Tobago) ;
  • M. Keyeno Thomas (Trinité-et-Tobago) ;
  • M. Hellings Mwakasungula (Malawi) ;
  • M. Ibrahim Kargbo (Sierra Leone) ;
  • M. Kudzanai Shaba (Zimbabwe) ;
  • M. Séïdath Tchomogo (Bénin) ;
  • M. Leonel Duarte (Cuba) ;
  • M. Mohammad Salim Israfeel Kohistani (Afghanistan).

La Commission de Discipline a également décidé de suspendre M. George Owino Audi (Kenya) de toute activité liée au football (administrative, sportive ou autre) aux niveaux national et international pour une durée de dix ans. Il devra en outre s’acquitter d’une amende d’un montant de CHF 15 000.

Les procédures disciplinaires ouvertes à l’encontre des individus susmentionnés sont le résultat d’une vaste enquête portant sur plusieurs matches internationaux ayant fait l’objet de tentatives de manipulation à des fins de paris par M. Wilson Raj Perumal. Cette enquête à grande échelle a été menée par le département Intégrité de la FIFA sur plusieurs années, en étroite coopération avec les parties prenantes et autorités concernées.

Les décisions ont été notifiées aux individus concernés le 24 avril 2019, date à laquelle les différentes suspensions entrent en vigueur.