Suivez nous sur
CONCACAF Champions League

Chivas veut finir le travail

(FIFA.com)
Carlos Salcido #3 of Chivas Guadalajara controls the ball against Sebastian Giovinco #10 of Toronto FC
© Getty Images
  • La Ligue des champions de la CONCACAF 2018 se conclut le 24 avril
  • Chivas Guadalajara aborde la finale retour dans une position de favori
  • Le vainqueur se qualifiera pour la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, EAU 2018

La Ligue des champions de la CONCACAF sacrera ce mercredi 25 avril son champion 2018. Vainqueur 2:1 du Toronto FC à l'aller, le Club Deportivo Guadalajara - ou Chivas - aborde la finale retour, à domicile, dans une position de favori.

L’Estadio Akron s’apprête à vivre le dernier match de l’édition 2018, pour lequel il a évidemment un favori : Chivas. La formation de Guadalajara cherchera à perpétuer l’hégémonie mexicaine sur cette compétition en confirmant le bon résultat obtenu à l’aller. Reste à voir si son adversaire de Major League Soccer trouvera les moyens de renverser les pronostics.

Le match
Chivas Guadalajara - Toronto FC, Estadio Akron, Guadalajara, 20h30 (heure locale)

Le Club Deportivo Guadalajara aborde la rencontre dans les meilleures dispositions, certain de pouvoir finir le travail et de faire main basse sur un billet pour la prochaine Coupe du Monde des Clubs de la FIFA. La formation aztèque a parfaitement négocié le premier acte, disputé à Toronto, pressant constamment son adversaire canadien et remportant un succès précieux.

Cette défaite 2:1 constitue une vraie déception pour le Toronto FC, qui s’est créé les occasions nécessaires pour s’imposer devant son public du BMO Field. Désormais, il doit inscrire au moins deux buts à l’extérieur s’il veut devenir la première équipe non mexicaine à remporter le trophée.

La joueur à suivre

Rodolfo Pizarro (Chivas)

Le milieu offensif des Chivas a donné le ton de cette double confrontation en ouvrant le score de la finale aller dès la 2ème minute. C’est ensuite son coéquipier Alan Pulido qui a signé le but de la victoire en seconde mi-temps, après l’égalisation obtenue par Jonathan Osorio.

L’activité incessante de Pizarro constitue un exemple du jeu prôné par l’entraîneur argentin Matias Almeyda, qui a poussé ses joueurs à aller constamment de l’avant à Toronto. Chivas compte sur Pizarro pour sortir une nouvelle grosse performance à Guadalajara et conquérir ainsi le premier titre continental du club depuis 1962.

*
Le saviez-vous ?
*

Toronto FC n’aura pas la tâche facile à Guadalajara. Seuls trois clubs de MLS ont réussi à s’imposer en terres mexicaines dans le cadre d’un match de la Ligue des champions de la CONCACAF : le FC Dallas (2011/12), le Seattle Sounders FC (2011/12) et le New York Red Bulls (2018).

Entendu...
*"On est à la mi-temps. Est-ce qu’on aurait préféré aborder ce match avec une victoire ? Bien évidemment. Mais on peut gagner chez eux. On va se remobiliser, mentalement et physiquement, et on va tout donner pendant ces 90 minutes" - *Michael Bradley, capitaine du Toronto FC

Articles recommandés

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, E.A.U. 2018

Chivas prend les devants

18 avr. 2018

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA

Al Ain en premier de cordée

22 avr. 2018