LE FILM DE LA JOURNÉE - Réduits à dix durant presque une mi-temps, c’est dans la douleur que les États-Unis ont validé leur billet pour les quarts de finale de la Copa América Centenario. Cette victoire (1:0) contre le Paraguay leur permet de terminer en tête du Groupe A.  Dans l’autre match, le Costa Rica, déjà éliminé au coup d’envoi, a dominé la Colombie (3:2) qui avait décidé de laisser ses cadres au repos pour cette rencontre. Les entrées en jeu de James Rodríguez, d’Edwin Cardona et de Juan Cuadrado n’ont pas suffi. FIFA.com revient sur les moments forts de la journée.  

Les résultats
États-Unis 1:0 Paraguay
Colombie 2:3 Costa Rica

L’analyse
Qualifiés depuis la deuxième journée, les Cafeteros pouvaient se permettre de faire tourner leur effectif face à des Ticos qui n’avaient plus rien à espérer suite à la victoire des États-Unis dans l’autre rencontre du groupe. Les hommes de Jürgen Klinsmann ont dû s’employer sur la pelouse du Lincoln Financial Field de Philadelphie pour valider leur billet pour les quarts de finale. Après avoir ouvert le score par l’intermédiaire de Clint Dempsey, sans toutefois convaincre, les États-Unis se voient réduits à dix suite à l’expulsion de DeAndre Yedlin après 47 minutes de jeu. Fait curieux, le jeune latéral droit est averti à deux reprises…en mois de deux minutes !

Déjà décisif en première période lorsqu’il sauve les siens sur un-face-à-face devant Darío Lezcano, le portier américain Bradley Guzan brille à nouveau en deuxième mi-temps. La Albirroja ne se laisse pas abattre et continue à pousser pour aller chercher une victoire qui serait synonyme de qualification. Les États-Unis sont acculés en défense, mais les hommes de Ramón Díaz se montrent trop brouillons. Les changements offensifs ne modifient pas la donne malgré la fougue des Guaraní, symbolisée par Víctor Ayala. Privé de son meneur de jeu Óscar Romero, suspendu pour cette rencontre, le Paraguay accuse le coup. En face, les locaux jubilent au coup de sifflet final et tout le stade acquis à leur cause est en liesse.

De son côté, la Colombie n’avait besoin que d’un match nul face au Costa Rica, déjà éliminé, pour terminer première de son groupe et éviter ainsi le Brésil en quarts. Mais José Pekerman a décidé de procéder à 10 changements dans son effectif et les Ticos ont joué crânement leur chance, livrant leur meilleure prestation du tournoi. Rapides et bien en place, ils font déjouer les Colombiens en défendant bec et ongles, surtout lors des vingt dernières minutes après le but de la victoire inscrit par Marlos Moreno. L’entrée de l’artillerie lourde colombienne ne change pas la donne et la défaite est inévitable.

Le moment-clé 
La rencontre entre le Paraguay et les États-Unis était serrée et le but de l’inévitable Clint Dempsey, après 27 minutes de jeu, a délivré tout le stade. Gyasi Zardes déborde sur le côté gauche, il élimine le capitaine adverse Paulo Da Silva et adresse un centre tendu à ras de terre, dans la surface, pour le but vainqueur. Gustavo Gómez et Fabián Valbuena doivent s’incliner. L’attaquant américain, plein de sang froid, inscrit son 51ème but sous le maillot des États-Unis et voit le record historique détenu par Landon Donovan se rapprocher à six longueurs.

La stat
11 - C’est le nombre de matches de cette Copa América Centenario au cours desquels au moins un but a été inscrit dans le premier quart d’heure, ce qui donne une moyenne élevée. Lors de 11 rencontres sur 18 (61,11 %), il n’y a guère eu de round d’observation. Le Costa Rica et la Colombie ont d’ailleurs confirmé cette tendance. Les premiers par l’intermédiaire de Johan Venegas (2ème) auteur d’une lourde frappe qui a donné l’avantage aux Ticos, et les seconds sur une action brillante du latéral Frank Fabra (7ème).

Entendu...

Quelle nuit à Philadelphie avec nos incroyables supporters ! À présent c'est à ceux de Seattle de jouer !!!

Communiqué officiel : le Professeur Ramon Diaz présente sa démission du poste de sélectionneur du Paraguay 

À venir
Dimanche 12 juin - Groupe B

Équateur - Haïti
Brésil - Pérou