Hormis l'Inter Milan qui se rapproche du titre en Serie A, le suspense reste entier dans les autres grands championnats européens. Ainsi, en Liga le Real Madrid tient la cadence de Barcelone, en Bundesliga cinq équipes luttent pour la première place, en Ligue 1 seulement cinq points séparent les quatre premiers alors qu'en Premier League les favoris n'ont pas joué ce week-end.

FIFA.com revient pour vous sur les événements marquants de cette fin de semaine en Europe.

Ligue 1 : Lyon tombe de haut, Marseille y reste
Marseille garde la mainmise sur la Ligue 1 grâce à un but salvateur de Brandao, recrue du dernier mercato, en fin de match à Lorient (2:1) et possède un avantage de deux points sur Bordeaux, son nouveau dauphin, vainqueur de Lyon (1:0), désormais troisième. Cette victoire place les Girondis sur orbite dans la course au titre, mais elle marque surtout la chute de Lyon du piédestal sur lequel il se trouvait depuis sept ans. Les Gones n'avaient en effet plus été aussi mal classés à cette période de la saison depuis la saison 2000/01. La dernière où il n'avaient pas été sacrés champions...

Pour sa part, le Paris Saint-Germain reste à cinq points du leader après sa victoire aisée contre le Havre (3:0).

En bas de tableau, Nantes et Saint-Etienne en vieux briscards de la Ligue 1 obtiennent deux précieux succès contre Nice (2:0) et Lille (2:1). Les Canaris sortent de la zone rouge tandis que les Verts sont premiers relégables, à égalité de points avec Sochaux, 17ème.

En haut : Marseille (64 points), Bordeaux (62), Lyon (60)
En bas :
Saint-Etienne (32), Caen (31), Le Havre (21)
Buteurs :
André-Pierre Gignac (19 buts), Guillaume Hoarau (17), Karim Benzema (14)

La stat : 1 - Comme la première victoire de Nantes à domicile en 2009.

Premier League : Aston Villa en panne sèche
Tenu en échec à domicile par West Ham (1:1), Aston Villa rate l'occasion de revenir provisoirement à cinq points de la quatrième place, occupée par Arsenal, après le report de la rencontre des Gunners suite aux demi-finales de la Coupe d'Angleterre. Les Villans restent sur neuf matches sans victoire (trois nuls, six défaites).

Dans la course au maintien, Sunderland et Portsmouth, victorieux contre Hull City (1:0) et Bolton (1:0) respectivement, se donnent un peu d'air tandis que Newcastle et West Bromwich défaits à Tottenham (0:1) et à Manchester City (2:4) glissent doucement vers la deuxième division.

En haut : Manchester United (71 points), Liverpool (70), Chelsea (67)
En bas :
Middlesbrough (31), Newcastle United (30), West Bromwich Albion (25)
Buteurs :
Nicolas Anelka, Cristiano Ronaldo (15 buts), Steven Gerrard (13)

La stat : 200 - Comme le nombre de rencontres disputées par James Milner en Premier League à 23 ans et 104 jours. Seul Wayne Rooney est plus précoce en ayant atteint cette barre à 22 ans et 346 jours.

Primera División : Barça et Real victorieux, comme d'habitude
Grâce à un but de Lionel Messi, Barcelone s'impose à Getafe (1:0), sa bête noire, et conserve six points d'avance sur le Real Madrid après son succès à Huelva (1:0), premier relégable. Derrière, le FC Séville, défait à Valence (1:3), ne compte plus que cinq longueurs d'avance sur les Valencians. Enfin, l'Atlético de Madrid, victorieux contre Numancia (3:0), relègue Villarreal au sixième rang.

L'Espanyol Barcelone se relance dans la course au maintien, grâce à une troisième rencontre sans défaite (deux victoires, un nul), en s'imposant contre Santander (1:0) et revient à quatre points de Gijon, premier non-relégable.

En haut : FC Barcelone (78 points), Real Madrid (72), FC Séville (57)
En bas :
Recreativo Huelva (30), Espanyol Barcelone (29), Numancia (28)
Buteurs :
Samuel Eto'o (26 buts), David Villa (23), Diego Forlan (21)

La stat : 26 et 20 - Comme le nombre de buts inscrits par Samuel Eto'o et Lionel Messi en championnat. La paire catalane est seulement la septième de l'histoire de la Liga à avoir marqué au moins 20 buts par tête au cours d'une même saison.

Bundesliga : Cinq pour un sésame
A six journées du terme, les prétendants au titre se livrent une lutte acharnée et aucun des cinq premiers ne cède du terrain. Wolfsburg, le leader, s'impose contre le Bayer Levekusen (2:1), le Bayern Munich revient victorieux de Bielefeld (1:0), Hambourg se défait d'Hanovre (2:1), le Hertha Berlin bat difficilement le Werder Brême (2:1) et le VfB Stuttgart étrille Cologne (3:0).

Dans la deuxième partie du classement, la situation reste inchangée. Six des sept derniers rentrent avec zéro point dans leur besace et seul Karlsruhe, la lanterne rouge, arrache un point (2:2) à Hoffenheim, le promu.

En haut : VfL Wolfsburg (57 points), Bayern Munich, Hambourg (54)
En bas :
Borussia Mönchengladbach, Energie Cottbus (23), Karlsruhe (19)
Buteurs :
Grafite (22 buts), Vedad Ibisevic, Patrick Helmes, Mario Gomez (18)

La stat : 10 - Comme le nombre de victoires consécutives de Wolfsburg en Bundesliga. Le club de Basse-Saxe égale le record du Borussia Mönchengladbach réalisé sur une même saison lors de l'exercice 1986/87.

Serie A : L'Inter proche du titre
Une Juventus réduite à dix obtient un nul inespéré à domicile contre l'Inter (1:1). Avec dix points d'avance au soir de la 32ème journée sur la paire Juve - AC Milan, les Nerazzurri sont proches du titre. Derrière, l'AS Rome vainqueur de Lecce (3:2) profite des défaites du Genoa contre la Lazio (0:1) et de la Fiorentina à Udine (1:3) pour revenir à cinq points de la quatrième place.

A la faveur d'un succès à Sienne (2:0), le Chievo Vérone, 16ème, compte désormais huit points d'avance sur le premier relégable et laisse le Torino, Bologne, Lecce et la Reggina se disputer le dernier ticket pour rester en Serie A.

En haut : Inter Milan (74 points), AC Milan, Juventus (64)
En bas :
Bologne (26), Lecce (24), Reggina (23)
Buteurs :
Zlatan Ibrahimovic, Marco di Vaio (20 buts), Alberto Gilardino, Diego Milito (16)

La stat : 23 - Comme le nombre de parties consécutives au cours desquelles l'Inter a au moins inscrit un but en Serie A.

Ailleurs
Malgré une défaite sur sa pelouse face à Vitesse Arnhem (1:2), l'AZ Alkmaar profite des faux-pas du FC Twente à Feyenoord (0:1) et de l'Ajax au PSV Eindhoven (2:6) pour remporter son deuxième titre de champion des Pays-Bas.

En Ecosse, le suspense est toujours de mise. Le Celtic Glasgow s'impose face à Aberdeen (2:0) et garde une longueur d'avance sur les Glasgow Rangers, après leur succès au Hibernian Edimbourg (3:2).