Cela est devenu une habitude : le championnat d'Espagne se résume à un duel entre le Real Madrid et le FC Barcelone. Pour la première fois depuis trois ans, le trophée a pris la direction de Santiago Bernabéu. L'équipe de José Mourinho a ainsi célébré son 32ème titre de champion d'Espagne.

Les Catalans, de leur côté, ont dû se contenter des prix individuels avec la récompense du meilleur buteur pour Lionel Messi (50 unités, son record personnel, et quatre de plus que Cristiano Ronaldo) et du gardien le plus hermétique pour Víctor Valdés. Alors que le technicien portugais est sur la pente ascendante, son homologue Josep Guardiola n'a pas renouvelé son contrat au Camp Nou, où c'est la fin d'un cycle.

Si le duo de tête a battu tous les records, les autres équipes ont disputé un autre championnat... Le troisième, le FC Valence, termine à 39 longueurs du Real Madrid et 30 du Barça. Les Levantins semblent abonnés à la troisième marche du podium et disputeront la Ligue des champions de l'UEFA, au même titre que Malaga, quatrième, mais qui devra passer par un tour préliminaire. La formation dirigée par Manuel Pellegrini, renforcée par une pléiade de stars en début de saison, a répondu aux attentes.

Récent vainqueur de l'UEFA Europa League, l'Atlético de Madrid prend la cinquième place. Il disputera de nouveau la deuxième compétition continentale l'an prochain. Il en va de même du surprenant Levante, révélation de la saison et qui se classe sixième pour sa deuxième saison au plus haut échelon du football espagnol.

Révélations et confirmations
Athletic Bilbao
Parmi les révélations de cette saison en Espagne, on a l'embarras du choix parmi les jeunes joueurs dirigés par Marcelo Bielsa et qui ont atteint deux finales de coupe cette année (UEFA Europa League et Coupe du Roi). Óscar de Marcos, Iker Muniain et Ander Herrera ont été les joueurs-clés d'une formation basque qui affiche au final un bilan remarquable, après un début de championnat catastrophique.

Thibaut Courtois (Atlético de Madrid)
A 20 ans, le gardien belge a été le meilleur à son poste cette saison derrière Valdés et Iker Casillas. Arrivé avec comme mission de remplacer David De Gea, il a dépassé les attentes.

Isco (Malaga)
Habitué des sélections espagnoles de jeunes, le milieu de terrain a joué un rôle capital dans l'entrejeu de Malaga. Il sera présent au Tournoi Olympique de Football Masculin 2012.

Le chiffre
100 -
Le Real Madrid était mathématiquement champion à deux journées de la fin, ce qui ne l'a pas empêché de passer la ligne d'arrivée en trombe. Il signe le total de points le plus élevé depuis l'introduction de la victoire à trois points. Son bilan à l'issue des 38 journées est de 32 victoires, quatre nuls et deux défaites.

Les moments-clés
21 avril 2012 :
Le FC Barcelone, après avoir compté jusqu'à dix longueurs de retard sur le Real Madrid, a réduit l'écart à quatre points et s'apprête à accueillir le leader. Mais ce jour-là, les Catalans concéderont au Camp Nou leur seule défaite de la saison en Liga. Le titre est quasiment acquis aux Madrilènes.

4 mars 2012 :
Saragosse remporte trois points très précieux en battant devant son public une équipe de Villarreal qui a mené au score. Les locaux renversent la vapeur en marquant aux 84ème et 93ème minutes. Saragosse aura été relégable pendant 27 journées sur 38 cette saison et a été lanterne rouge pendant 17 journées. Les Aragonais ont gagné leurs quatre derniers matches dans cette Liga, assurant un maintien qui a tous les aspects du miracle.

13 mai 2012 :
Après avoir fait partie du "groupe de la mort" de la dernière Ligue des champions de l'UEFA et avoir côtoyé à ce titre les meilleurs clubs d'Europe, Villarreal a perdu sa place en première division à la dernière minute de l'ultime journée de cet exercice 2011/12. Le Sous-marin jaune n'aura en fait jamais été relégable cette saison, jusqu'à la 90ème minute de la 38ème et dernière journée. Au Madrigal, un but de Radamel Falcao pour l'Atlético de Madrid donne des sueurs froides aux supporters levantins, qui vivent un cauchemar éveillé lorsqu'ils apprennent que Raúl Tamudo a marqué à la 90ème minute pour le Rayo Vallecano, qui évite in extremis la relégation. Il y a six ans, Villarreal manquait d'un penalty la qualification pour la finale de la Ligue des champions de l'UEFA. Aujourd'hui, il descend en deuxième division avec le Sporting Gijón et le Rácing Santander.

La Liga 2011/12 - Le bilan

Le classement
Tous les résultats
Classement des buteurs